Sommet de l'OTSC: Bichkek propose de se pencher sur le problème du terrorisme (Bakiev)

ROUKH-ORDO (Kirghizstan), 31 juillet - RIA Novosti. Le président kirghiz Kourmanbek Bakiev se dit préoccupé par la situation qui s'est créée dans la zone de responsabilité de l'OTSC.

Prenant la parole à la cérémonie d'ouverture du sommet informel des pays membres de l'Organisation du Traité de sécurité collective, il a précisé qu'il pensait "en premier lieu à la sécurité et aux questions liées au terrorisme international".

"Il n'est pas besoin de chercher loin des exemples. Citons les événements dans le Caucase et au Kirghizstan. Deux groupes de terroristes ont été neutralisés au Kirghizstan en juin dernier, 18 personnes ont été arrêtées", a rappelé M. Bakiev. Selon lui, "il s'agit d'une question très importante et qui concerne tout le monde".

Evoquant l'ordre du jour du sommet, le président kirghiz a mis l'accent sur la nécessité de "coordonner la politique des Etats membres de l'OTSC dans le domaine de l'information".

"Nous connaissons bien l'impact de la pression informationnelle sur la société", a-t-il souligné, ajoutant qu'il "attachait beaucoup d'importance à ce problème".

Créée en 1992, l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) est une alliance politique et militaire réunissant l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan, la Russie et le Tadjikistan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала