Sommet de l'OTSC au Kirghizstan: un débat franc au maximum (Bakiev)

ROUKH ORDO (Kirghizstan), 31 juillet - RIA Novosti. Le sommet informel de l'OTSC (Organisation du Traité de sécurité collective, ndlr) consacré à la sécurité et la lutte contre l'extrémisme religieux a été marqué par "un débat franc et constructif au maximum", a déclaré vendredi aux journalistes le président kirghiz Kourmanbek Bakiev.

Ces questions concernent non seulement la zone de responsabilité de l'Organisation mais aussi le monde entier, a noté le président kirghiz.

Selon lui, les chefs d'Etat de l'OTSC ont convenu de "mener une politique coordonnée en matière d'information" et de "créer sur les bords d'Issyk-Koul un centre d'éducation pour jeunes".

Il a également été décidé de mettre en place en Russie un centre de technologies de sécurité informationnelle, "une décision très sérieuse", selon M.Bakiev.

Le président kirghiz s'est félicité du fait que le sommet ait réuni tous les chefs d'Etat de l'Organisation, le précédent sommet en juin à Moscou ayant été boycotté par le leader biélorusse Alexandre Loukachenko en raison de différends commerciaux avec la Russie.

"Il se peut que nous ayons obtenu plus que prévu, maintenant nous envisageons l'avenir avec optimisme", a souligné M.Bakiev avant de noter que les pays de l'OTSC avaient convenu d'"agir plus efficacement" sur les questions examinées au sommet.

L'OTSC regroupe l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan, la Russie et le Tadjikistan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала