Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les sociologues notent une montée d’agressivité de la population russe

S'abonner
Le chef du centre de sondages Levada Lev Goudkov a prévenu dans une interview au journal « Nezavissimaya Gazeta » : la crise économique provoque toujours une montée d’agressivité de la population. L’expert estime qu’en Russie, les problèmes de ce genre surviennent un peu plus tard.

Le chef du centre de sondages Levada Lev Goudkov a prévenu dans une interview au journal « Nezavissimaya Gazeta » : la crise économique provoque toujours une montée d’agressivité de la population. L’expert estime qu’en Russie, les problèmes de ce genre surviennent un peu plus tard. Sans la crise, ne niveau de l’agressivité interne était déjà élevé tout le temps. La société est faite de cette façon. Ce niveau élevé d’agressivité se manifeste en formes latentes : un grand taux de suicides, de crimes au sein des familles, des maladies cardio-vasculaires. Ces choses-là permettent de juger sur la hausse des tendances négatives. La raison principale, c’est une vie très tendue, de qui est lié au changement radical du mode de vie. Notamment, une jalousie sociale est apparue, elle est due à une différenciation croissante du niveau de vie. Les gens se sentent inefficaces, tandis que les exigences de leurs familles et de la société montent. Si on y ajoute des guerres, une en Afghanistan et deux en Tchétchénie, on comprendra d’où vient ce taux élevé d’agressivité. En plus, la Russie quitte en ce moment le modèle soviétique rigide de régulation dans la société où la valeur de l’individu était bien basse, et la plupart des relations sociales étaient résolues par la violence. Cela veut dire que toutes les structures complexes de communication agissant dans une société normale sont perturbées ou sous-développées chez nous.

Commentaire


Le chef du centre de sondages Levada Lev Goudkov estime que la politique étatique de soutien aux établissements de la culture peut prévenir une escalade d’agressivité dans la société. Le président de la société russe de sociologues Valery Mansourov présente son commentaire.
Il ne faut pas oublier les notions et les catégories comme l’état émotionnel de la société. Il peut se refléter dans un sentiment de déception universelle ou de pessimisme. Pendant les phénomène de crise qui se manifestent partout en ce moment, de tels sentiments peuvent inciter les gens aux actions incontrôlables. Il est difficile de contrôler les sentiments des masses et leur comportement. Donc, des manifestations culturelles, sportives bien organisées, bénéficiant d’un soutien financier suffisant, pourraient faire disparaitre ses sentiments négatifs. Pas complètement, bien sûr, mais la tension et l’intensité de l’expression de ces sentiments pourrait changer. Je ne crois pas que la modification de la société par la culture soit tout à fait utopique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала