Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Rogozine: On ne doit pas compter sur une amélioration rapide des rapports russo-géorgiens

S'abonner
On ne doit pas compter sur une amélioration rapide des rapports russo-g, mais à présent le facteur de la Géorgie n’exerce pas d’influence considérable sur les relations entre la Russie et l’OTAN.
On ne doit pas compter sur une amélioration rapide des rapports russo-géorgiens, mais à présent le facteur de la Géorgie n’exerce pas d’influence considérable sur les relations entre la Russie et l’OTAN. C’est l’opinion qu’a exprimé à l’agence « Interfax » l’ambassadeur de Russie à l’Alliance atlantique Dimitri Rogozine. D’après lui, les pays-membres de l’OTAN cherchent à esquiver le sujet de Géorgie lors de leurs pourparlers sur la coopération avec la Russie. « C’est un thème sensible pour eux », a mis en relief M. Rogozine. Certes, les rapports entre Moscou et Bruxelles ont empiré par la faute du régime Saakachvili, mais le bon sens a quand même prévalu sur l’aventurisme de certains de ses représentants qui faisaient monter la tension et poussaient à une escalade entre l’Occident et la Russie. D’après M. Rogozine, l’Otan continuera à prendre à la Géorgie ses soldats et à montrer en échange à M. Saakachvili une carotte »
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала