Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pacte Molotov-Ribbentrop: le rôle exagéré (historien)

S'abonner
Le rôle du pacte Molotov-Ribbentrop dans le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale est exagéré, a estimé mercredi Rolf-Dieter Müller, de l'Office de la recherche en histoire militaire de la Bundeswehr (MGFA), lors d'une vidéoconférence Moscou-Berlin-Riga, organisée par RIA Novosti.

MOSCOU, 19 août - RIA Novosti. Le rôle du pacte Molotov-Ribbentrop dans le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale est exagéré, a estimé mercredi Rolf-Dieter Müller, de l'Office de la recherche en histoire militaire de la Bundeswehr (MGFA), lors d'une vidéoconférence Moscou-Berlin-Riga, organisée par RIA Novosti.

"A l'issue de la discussion politique de ces dernières années, la conclusion s'impose d'elle même que le pacte Hitler-Staline est surévalué. Du moins, son rôle dans le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale est surestimé", a indiqué M.Müller.

Le Pacte germano-soviétique (ou Pacte Molotov-Ribbentrop) est le nom communément donné au Traité de non-agression entre l'Allemagne et l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), signé le 23 août 1939 par les ministres soviétique et allemand des Affaires étrangères Viatcheslav Molotov et Joachim von Ribbentrop. Outre un accord de non-agression, ce pacte définissait aussi une répartition des sphères d'influences de l'Allemagne et de l'URSS dans les pays les séparant.

Selon l'historien allemand, le pacte Molotov-Ribbentrop n'a pas amené à l'éclatement de la guerre, mais a facilité la prise de décision par Hitler car il avait finalement compris que les puissances occidentales ne soutiendraient pas la Pologne.

"Hitler voulait la guerre, il en était la locomotive, tout en étant cependant en proie à des doutes", a rappelé l'expert, en faisant remarquer que "ce n'était pas à Moscou, mais à Berlin que la décision de déclencher la guerre avait été adoptée".

De son côté, l'académicien Alexandre Tchoubarian, directeur de l'Institut de l'Histoire universelle de l'Académie des Sciences de Russie, a supposé que l'apparition du pacte Molotov-Ribbentrop s'expliquait par l'égoïsme national de l'URSS, de la Grande-Bretagne et de la France qui avaient manifestement sous-estimé le danger du nazisme non seulement pour leurs propres peuples, mais aussi pour l'humanité tout entière.

"Leurs intérêts égoïstes nationaux leur ont fait oublier l a nécessité d'adopter des décisions concertées", a-t-il estimé.

Dans les relations internationales contemporaines, il est tout aussi nécessaire de surmonter l'égoïsme national et le cynisme, a souligné M.Tchoubarian.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала