Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

IL EST PRÉMATURÉ DE SUSPENDRE LES PROGRAMMES ANTICRISES

S'abonner
Les ministres des finances des 20 pays les plus développés ont convenu de poursuivre les programmes de stimulation de la reprise économique. Ils sont venus à la conclusion à Londres qu’une suspension hâtive des programmes anticrises pourrait compromettre la reconstruction de l’économie globale.

Les ministres des finances des 20 pays les plus développés ont convenu de poursuivre les programmes de stimulation de la reprise économique. Ils sont venus à la conclusion à Londres qu’une suspension hâtive  des programmes anticrises pourrait compromettre la reconstruction de l’économie globale.

Les sphères économique et financière se sont animées grâce aux mesures coordonnées adoptées encore en avril dernier par le sommet du G20. La reprise économique a  commencé au deuxième trimestre en Allemagne, en France et au Japon. La situation s’est considérablement améliorée aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Elle est similaire en Russie.  Voici ce qu’a déclaré le ministre russe des Finances Alekseï Koudrine à la conférence de presse à Londres.

Nous savons que le mois d’août a accusé une croissance économie par rapport au mois précédent. Cependant, le PIB de la Russie baissera dans son expression annuelle. Nous avons déjà atteint le fond de la crise et commençons à la surmonter, a dit ministre russe des Finances Alekseï Koudrine.

Le ministre a communiqué que, d’après les experts, le troisième trimestre sera un tournant pour l’économie russe. Elle sortira de la récession après cette période.

Parmis les ententes importantes conclues à Londre, citons l’accord de redistribuer considérablement les quotas  des participants aux organisations  financières internationales en faveur des pays dont les marchés se développent rapidement.  Les pays BRIC : le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine, ont ptoposé d’augmenter de 7% le quota de ces pays dans le FMI et de 6% dans la Banque mondiale. Le sommet du G20 qui se réunira fin septembre à Pittsburg en décidera définitivement. De l’avis du ministre russe des Finances Alekseï Koudrine, cela ne sera pas fait même à Pittsburg. La redistribution des quotas ne se fera pas avant 2010. La Russie, le Brésil et l’Inde ont décidé de débloquer chacune 10 milliards de dollars et la Chine, 50 milliards de dollars en vue de les injecter dans le FMI. Il faut noter aussi que les pays BRIC ont adopté une position commune  au sujet des problèmes clés du nouveau sommet du G20. Cela permettra d’augmenter considérablement l’influence à l’intérieur de cette organisation internationale informelle.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала