Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

LE PROBLÈME NUCLÉAIRE NORD-CORÉEN DOIT SE RÉGLER AUX NÉGOCIATIONS SIXPARTITES

S'abonner
La Russie appelle à reprendre les négociations sixpartites au sujet du problème nucléaire

La Russie appelle à reprendre les négociations sixpartites au sujet du problème nucléaire de la Corée du Nord, a déclaré jeudi Aleksei Borodavkine, vice-ministre russe des Affaires étrangères, à la réception donnée à l’ambassade nord-coréenne à l’occasion du 61ème anniversiare de la République démocratique populaire de Corée.

         La Russie est prête à collaborer en vue de dénucléariser la péninsule Coréenne et d’élaborer un mécanisme multivectoriel pour la stabilité et le développement en Asie Nord-est. Je présume, a souligné le diplomate, que ces objectifs peuvent et doivent être réalisés moyennant les négociations entre les 6 Etats : la Corée du Nord, la Chine, la Corée du Sud, la Russie, les Etats-Unis et le Japon. Cependant, on a appris la nouvelle que Pyongyang approche la fin des travaux en vue de transformer le plutonium extrait des barres nucléaires en celui d’arme nucléaire et d’enrichir l’uranium. On apprend de la lettre transmise par le représentant officiel de la Corée du Nord à l’ONU que Pyonyang est prête pour le dialogue et pour les sanctions. Mais puisque certains membres du Conseil de Sécurité de l’ONU exigent de procéder d’abord aux sanctions et, ensuite, aux négociations, la Corée du Nord réagira d’une façon respective : elle renforcera d’abord  sa force nucléaire de dissuasion et, ensuite, elle procèdera aux négocialtions, est-il souligné dans la lettre.

La plupart des experts ont interprété le message comme la tentative de Pyongyang de consolider ses positions aux négociations avec la communauté internationale et de marchander le maximum de consessions. Quoiqu’il en soit, a déclaré dans une interview à la Voix de la Russie l’orientaliste Andreï Volodine, la perspective que la Corée du Nord retourne à la table des négociations reste.

         Ce processus sera suffisamment long et complexe. Il faut compter evac le fait que la Corée du Nord est un partenaire complexe. Si l’on veut effectivement que la péninsule Coréenne conserve son sattut dénucléarisé et que la Corée du Nord participe aux négociations sixpartites, je pense qu’on doit minimiser les gestes de démonstration et maximiser les négciations concrètes sur les problèmes précis. Il faut adopter une diplomatie douce. Je tiens a dire une fois de plus que le processus de retour de la Corée du Nord dans la communauté internationale et aux négiociations sixpartites et celui du Traité de non-prolifération nucléaire sont suffisamment longs et complexes. Si nous y sommes prêts, tout sera en ordre.

         Moscou a noté dans le dernier message de Pyongyang les signes de disposition de Pyongyang à mener le dialogue au sujet du problème nucléaire, malgré son ton très vigoureux. A notre satisfaction, a noté Aleksei Borodavkine, vice-ministre russe des Affaires étrangères, Pyongyang appuie la dénucléarisation de la Péninsule Coréenne. Nous espérons que les nogociations intégrales à cet efet et en vue d’assurer le mécanisme international du système de sécurité en Asie Nord-est reprennent. Le diplomate a rappelé que l’initiative en appartient à la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала