Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nucléaire: les Six demandent une réunion rapide à l'Iran

S'abonner
Les Six demanderont à l'Iran une réunion sur son programme nucléaire le plus tôt possible, rapportent vendredi les médias européens, se référant à Cristina Gallach, porte-parole de Javier Solana. diplomate en chef de l'UE.

MOSCOU, 11 septembre - RIA Novosti. Les Six (Russie, USA, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne) demanderont à l'Iran une réunion sur son programme nucléaire le plus tôt possible, rapportent vendredi les médias européens, se référant à Cristina Gallach, porte-parole de Javier Solana. diplomate en chef de l'UE.

Selon Mme Gallach, les Six ont adopté cette décision à l'issue d'une conférence téléphonique.

Elle a déclaré antérieurement vendredi que l'Iran n'avait pas répondu aux questions concernant son programme nucléaire dans les propositions présentées mercredi aux Six,

"Ce n'est pas une réponse à la question sur le programme nucléaire. Le document porte plutôt sur le règlement des questions globales que sur le problème nucléaire", a notamment indiqué Mme Gallach.

Les Six continuent à examiner le dernier document présenté cette semaine par Téhéran et ont toujours pour objectif de parvenir à des négociations substantielles avec l'Iran, a ajouté la porte-parole.

L'Iran a remis officiellement mercredi dernier aux Six un paquet d'initiatives sur son dossier nucléaire et sur d'autres problèmes globaux.

Plusieurs pays occidentaux, les Etats-Unis en tête, accusent l'Iran de vouloir créer l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté cinq résolutions sanctionnant l'Iran pour son refus d'établir un moratoire sur l'enrichissement d'uranium.

Début avril dernier, les Six ont invité l'Iran à relancer les négociations.

En juillet, le président américain Barack Obama a exhorté l'Iran à répondre avant septembre à la proposition des Six visant à obtenir l'abandon par Téhéran de son programme nucléaire en échange d'avantages commerciaux.

"L'Iran est prêt à examiner publiquement avec les Etats-Unis une série de problèmes internationaux, mais pas le programme nucléaire de Téhéran", a déclaré lundi dernier le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Selon M. Ahmadinejad, Téhéran estime que "la question nucléaire est close" et n'a pas l'intention de discuter de ses "droits incontestables".

Le problème nucléaire iranien sera de nouveau évoqué lors du sommet du G20 à Pittsburgh (Etats-Unis) les 24 et 25 septembre prochains.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала