Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Fourniture d'uranium à l'Iran: les Six refuseront la réponse de Téhéran (Kouchner)

© RIA Novosti / Aller dans la banque de photosBernard Kouchner
Bernard Kouchner - Sputnik France
S'abonner
Les six médiateurs internationaux pour le dossier nucléaire iranien n'admettront pas la réponse de l'Iran en matière de fourniture de combustible qui freine les pourparlers, a annoncé lundi le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner.

Les six médiateurs internationaux pour le dossier nucléaire iranien n'admettront pas la réponse de l'Iran en matière de  fourniture de combustible qui freine les pourparlers, a annoncé lundi le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner.

Avant, Téhéran avait annoncé sa disposition à mener de nouveaux pourparlers avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les livraisons de combustible nucléaire et qu'il pouvait s'en procurer sous le contrôle de l'Agence. L'Iran voudrait discuter les "questions techniques", surtout celles concernant les "garanties de livraison du combustible" sous le contrôle de l'AIEA.

"Si la réponse de l'Iran freine le processus des pourparlers, ce dont j'ai l'impression, nous ne l'accepterons pas. La position des Six est la même et nous nous attendons à ce que l'Iran accepte les propositions de l'AIEA", a-t-il dit aux journalistes.

Les six médiateurs internationaux pour le dossier nucléaire iranien sont la Grande-Bretagne, la Russie, les Etats-Unis, la Chine, la France et l'Allemagne.

Le 21 octobre à Vienne, l'AIEA a proposé, en présence de l'Iran, de la France, de la Russie et des Etats-Unis, un projet d'enrichissement d'uranium iranien à l'étranger. Le 23 octobre, Moscou, Paris et Washington ont fait savoir qu'ils approuvaient les propositions de l'AIEA.

Le 29 octobre l'Agence a déclaré avoir reçu la "réponse préliminaire" de l'Iran. Toutefois le 30 octobre l'agence iranienne IRNA, se référant à une source gouvernementale, a annoncé que le message de Téhéran ne contenait pas de réponse aux propositions de l'AIEA et que son point de vue serait ultérieurement formulé au cours des pourparlers.

Les Etats-Unis et une série d'autres pays soupçonnent que sous prétexte de programme nucléaire pacifique l'Iran élabore l'arme nucléaire. Pourtant, les autorités iraniennes déclarent que leur programme nucléaire est axé sur des objectifs pacifiques visant  la satisfaction de ses besoins énergétiques.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала