Le Grand collisionneur de hadrons relancé dans deux jours (CERN)

© Maximilien Brice © CERNLe Grand collisionneur de hadrons
Le Grand collisionneur de hadrons - Sputnik France
Des faisceaux de protons commenceront à circuler d'ici deux jours dans le Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus grand accélérateur de particules au monde, arrêté il y a plus d'un an à la suite d'une panne, a annoncé jeudi l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN). Mercredi, le LHC a été remis à l'équipe d'exploitation.

Des faisceaux de protons commenceront à circuler d'ici deux jours dans le Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus grand accélérateur de particules au monde, arrêté il y a plus d'un an à la suite d'une panne, a annoncé jeudi l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN).

Mercredi, le LHC a été remis à l'équipe d'exploitation. D'ici deux jours, on terminera les tests de la machine et l'équipe pourra injecter le premier faisceau de protons dans l'accélérateur, est-il indiqué dans un communiqué mis en ligne sur le site de CERN.

Les 7 et 8 novembre derniers, les premiers paquets de protons à l'énergie d'injection ont effectué un trajet dans le sens antihoraire dans trois octants de la circonférence du LHC longue de 27 km.

Après sa remise en marche, le Grand collisionneur de hadrons fonctionnera initialement avec une énergie de 3,5 TeV par faisceau au lieu de 7 TeV prévus. Mais selon les physiciens, cette énergie est suffisante pour découvrir le boson de Higgs, une particule instable, jamais observée jusqu'à présent, qui donnerait leur masse aux autres particules.

Situé dans un tunnel circulaire construit à 100 m sous terre, sur la frontière franco-suisse, le collisionneur a été arrêté le 19 septembre 2008 à la suite d'un accident dans le secteur 3-4. L'une des 10.000 jonctions entre les aimants supraconducteurs destinés à orienter les faisceaux de particules a lâché alors que les techniciens procédaient à un test. La panne a en partie détruit le système de refroidissement de l'accélérateur, provoquant une fuite d'environ une tonne d'hélium liquide et une hausse brutale de la température des aimants.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала