Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Traité START: les présidents russe et américain adoptent une déclaration conjointe

© POOL / Aller dans la banque de photosDmitri Medvedev et Barack Obama
Dmitri Medvedev et Barack Obama - Sputnik France
S'abonner
Le président russe Dmitri Medvedev et son homologue américain Barack Obama ont adopté vendredi une déclaration conjointe en prévision de l'expiration samedi du Traité de réduction des armes stratégiques offensives (START), a annoncé le service de presse du Kremlin.

Le président russe Dmitri Medvedev et son homologue américain Barack Obama ont adopté vendredi une déclaration conjointe en prévision de l'expiration samedi du traité de réduction des armes stratégiques offensives (START), a annoncé le service de presse du Kremlin.

"Reconnaissant notre intention commune de maintenir la stabilité stratégique entre la Fédération de Russie et les Etats-Unis, nous déclarons que nous continuerons de coopérer dans l'esprit du Traité START après son expiration, ainsi que d'assurer l'entrée en vigueur d'un nouveau traité sur les armements stratégiques", lit-on dans un communiqué de presse de l'administration présidentielle.

Le Traité russo-américain START prévoyait la réduction des charges nucléaires à 6.000 et de leurs vecteurs à 1.600 unités pour chacun des pays signataires. Le 5 décembre à Genève, la Russie et les Etats-Unis poursuivront les consultations en vue de signer un autre traité destiné à remplacer le Traité START.

En 2002, la Russie et les Etats-Unis ont conclu à Moscou un traité supplémentaire visant à ramener le nombre de charges nucléaires opérationnelles à 1.700-2.200 pour chaque partie contractante. Ce traité devait être réalisé d'ici 2012.

Réunis en juillet 2009 à Moscou, les présidents russe et américain, Dmitri Medvedev et Barack Obama, ont signé un document notifiant leur intention de réduire le nombre de têtes nucléaires dans une fourchette de 1.500-1.675 unités pour chacune des parties, ainsi que la quantité des vecteurs (de 500-1.100 unités). Quant aux inspections, Moscou insiste pour que le nouveau Traité interdise les visites d'inspecteurs dans les usines de production des missiles russes et américaines.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала