Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Rencontre Medvedev-Erdogan: coopération énergétique au menu (Kremlin)

© RIA Novosti . Mikhail KlementievRencontre Medvedev-Erdogan: coopération énergétique au menu (Kremlin)
Rencontre Medvedev-Erdogan: coopération énergétique au menu (Kremlin) - Sputnik France
S'abonner
Au cours de leur rencontre mercredi à Moscou, le président russe Dmitri Medvedev et le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan évoqueront la coopération énergétique entre les deux pays, ainsi que la construction de la première centrale nucléaire turque, a annoncé mardi le service de presse du Kremlin.

Au cours de leur rencontre mercredi à Moscou, le président russe Dmitri Medvedev et le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan évoqueront la coopération énergétique entre les deux pays, ainsi que la construction de la première centrale nucléaire turque, a annoncé mardi le service de presse du Kremlin.

Le premier ministre turc est arrivé mardi en visite de travail en Russie à l'invitation de son homologue russe Vladimir Poutine.

"L'agenda de la coopération bilatérale prévoit la mise en oeuvre de projets aussi significatifs que la construction des gazoducs South Stream et Blue Stream-2 et l'implantation de la première centrale nucléaire en Turquie", lit-on dans le communiqué du Kremlin.

Ankara "figure parmi les partenaires clés de la Russie avec laquelle il est lié par des rapports de partenariat stratégique", souligne le document, ajoutant qu'une "atmosphère constructive fondée sur la confiance mutuelle caractérise le dialogue politique entre les hauts dirigeants des deux pays".

Outre la coopération énergétique, la rencontre entre MM. Medvedev et Erdogan "portera sur un large éventail de problèmes internationaux, dont la formation d'une nouvelle architecture de sécurité en Europe, la situation dans le Caucase du Sud et le règlement de certains conflits régionaux", indique le service de presse du Kremlin.

D'une capacité de 63 milliards de m3 de gaz, le gazoduc South Stream est appelé à diminuer la dépendance des fournisseurs et des consommateurs vis-à-vis des pays transitaires, en l'occurrence l'Ukraine. Une partie du pipeline passera par le fond de la mer Noire, dans les eaux territoriales turques, et reliera le littoral russe au littoral bulgare. Sa longueur sera d'environ 900 km et sa profondeur maximale, de plus de deux km. Afin de construire la partie terrestre, plusieurs itinéraires ont été étudiés. Tous passent par le territoire de pays membres de l'UE. Les investissements dans le projet sont évalués à 25 milliards d'euros. Le gazoduc doit entrer en service en 2015.

La Turquie figure parmi les principaux partenaires commerciaux et économiques de la Russie: en 2008, les échanges entre les deux pays ont atteint 33,8 milliards de dollars.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала