Armes saisies à Bangkok: l'Iran nie être le destinataire (officiel)

Téhéran a démenti les affirmations des autorités thaïlandaises selon lesquelles l'avion saisi en décembre dernier à Bangkok avec 35 tonnes d'armes nord-coréennes à bord se dirigeait vers l'Iran, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast.

Téhéran a démenti les affirmations des autorités thaïlandaises selon lesquelles l'avion saisi en décembre dernier à Bangkok avec 35 tonnes d'armes nord-coréennes à bord se dirigeait vers l'Iran, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast.

"Il n'existe aucun rapport entre l'avion et notre pays", a-t-il affirmé mardi.

Selon le diplomate, l'Iran n'a pas besoin d'acheter des armes à la Corée du Nord, car il produit lui-même tout ce qu'il faut pour garantir sa sécurité nationale: missiles, chars, chasseurs et sous-marins.

Un Il-76 en provenance de Pyongyang a été bloqué le 12 décembre dernier à l'aéroport Don Mueang de Bangkok où il avait atterri pour faire le plein de carburant. La visite de l'avion a permis de découvrir des armes dont l'exportation était interdite à la Corée du Nord par le Conseil de sécurité de l'ONU: lance-roquettes, missiles antichar, systèmes électroniques de commande.

Tous les membres de l'équipage, composé d'un Biélorusse et de quatre Kazakhs, ont été arrêtés et font actuellement l'objet d'une enquête pénale.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала