Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine-Russie: la flotte russe pourrait rester en Crimée après 2017 (Ianoukovitch)

© RIA Novosti . Alexei Kudenko / Aller dans la banque de photosUkraine-Russie: la flotte russe pourrait rester en Crimée après 2017 (Ianoukovitch)
Ukraine-Russie: la flotte russe pourrait rester en Crimée après 2017 (Ianoukovitch) - Sputnik France
S'abonner
Le président élu ukrainien Viktor Ianoukovitch n'a pas exclu dans un entretien à la chaîne de télévision russe Rossia 24 samedi que la flotte russe de la mer Noire puisse rester en Crimée après 2017.

Le président élu ukrainien Viktor Ianoukovitch n'a pas exclu dans un entretien à la chaîne de télévision russe Rossia 24 samedi que la flotte russe de la mer Noire puisse rester en Crimée après 2017, année où expirera l'accord régissant sa présence à la base navale de Sébastopol signé en 1997.

"Je ne l'exclue pas", a-t-i indiqué interrogé à la question de savoir si la flotte russe de la mer Noire pouvait rester à Sébastopol au-delà de cette date.

"Nous nous pencherons sur cette question très prochainement. Cette question ne sera pas réglée au détriment de la Russie et elle le sera dans les intérêts nationaux de l'Ukraine. Nous trouverons la solution", a promis M.Ianoukovitch.

En répondant à la question sur une éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'OTAN, le président élu a souligné que le format des rapports entre Kiev et l'Alliance atlantique était "défini" et qu'il ne serait pas "élargi".

De toute manière, a-t-il poursuivi, "si cette question (de l'adhésion ukrainienne) surgit un jour, elle sera réglée lors d'un référendum national".

Aux yeux du président élu ukrainien, l'initiative du président russe Dmitri Medvedev qui a proposé d'élaborer la conception de la sécurité européenne "est acceptable pour l'Ukraine", "c'est un des programmes qui intéressent l'Ukraine, auquel elle pourrait participer".

Le deuxième tour de l'élection présidentielle ukrainienne s'est déroulé le 7 février. Après le décompte de 100% des bulletins de vote le leader du Parti des régions Viktor Ianoukovitch recueille 48,95% des voix contre 45,47% pour sa rivale le premier ministre Ioulia Timochenko. La Commission électorale centrale doit annoncer les données définitives le 17 février au plus tard.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала