Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Haïti: bilan alourdi en raison de l'absence de services de sismologie (scientifique russe)

S'abonner
Le séisme dévastateur en Haïti n'était pas prévu faute de stations sismologiques dans le pays, ce qui explique l'ampleur des dégâts, a déclaré jeudi aux journalistes Guénnadi Sobolev, chef du département de sismologie de l'Institut de physique de la Terre.

Le séisme dévastateur en Haïti n'était pas prévu faute de stations sismologiques dans le pays, ce qui explique l'ampleur des dégâts, a déclaré jeudi aux journalistes Guénnadi Sobolev, chef du département de  sismologie de l'Institut de physique de la Terre.

"Dépourvue de sismologues et de stations sismiques, Haïti a été impuissante à faire face au séisme",  a indiqué M. Sobolev.

Selon lui, des séismes de telle magnitude peuvent se produire dans cette région une fois tous les 500 ans, mais en l'absence d'histoire des enregistrements il est impossible de faire des pronostics à moyen terme.

Le séisme de magnitude 7 qui s'est produit au large des côtes haïtiennes le 12 janvier dernier a détruit 250.000 édifices, faisant entre 200.000 et 300.000 morts, trois millions de blessés et quelque 1,5 million de sans-abri. La capitale haïtienne Port-au-Prince est presque complètement en ruines.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала