Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kouriles: Moscou espère que Tokyo changera d'approche

© RIA Novosti . Vladimir FedorenkoAndreï Nesterenko
Andreï Nesterenko - Sputnik France
S'abonner
Moscou espère que Tokyo changera d'approche du problème des Kouriles du Sud (appelées Territoires du Nord par les Japonais) afin de ne pas entraver le développement du partenariat russo-nippon.

Moscou espère que Tokyo changera d'approche du problème des Kouriles du Sud (appelées Territoires du Nord par les Japonais) afin de ne pas entraver le développement du partenariat russo-nippon, a déclaré jeudi Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous déplorons que Tokyo insiste toujours sur des points sensibles dans ses relations avec Moscou… Il est évident que la réédition des prétentions territoriales infondées envers la Russie ne peut favoriser le dialogue sur la conclusion d'un traité de paix russo-nippon ni à des contacts entre les Kouriles du Sud, faisant partie de la région russe de Sakhaline, d'une part, et le Japon, de l'autre", stipule un commentaire de la diplomatie russe.

Les îles Kouriles, rattachées à l'URSS conformément à des accords internationaux, constituent la pomme de discorde entre Tokyo et Moscou. Tokyo estime que les Kouriles du Sud (Shikotan, Itouroup, Kounachir et Habomai) ont été occupées illégalement par l'Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale et considère leur restitution comme la condition sine qua non de la signature du traité de paix avec la Russie.

Le Japon revendique les "Territoires du Nord, se référant au Traité commercial et frontalier de 1855, document qui reconnaît ces îles comme japonaises.

La Déclaration conjointe de l'URSS et du Japon du 19 octobre 1956 a mis fin à l'état de guerre entre les deux pays mais le traité de paix n'a jamais été signé suite à des divergences sur la délimitation frontalière d'après-guerre.

Le Japon ne cesse d'insister sur l'immuabilité de sa politique quant à la restitution de ces quatre îles, l'opinion japonaise n'admettant pas de compromis sur les Kouriles.

Ce litige territorial qui envenime les relations entre Tokyo et Moscou depuis près de 65 ans s'est exacerbé suite à la démarche du gouvernement japonais qui a qualifié "d'occupation illégale" la souveraineté russe sur les Kouriles du Sud.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала