Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nucléaire: l'Iran crée des centrifugeuses de 3e génération

S'abonner
L'Iran a conçu des centrifugeuses de 3e génération pour enrichir de l'uranium dans le cadre de son programme nucléaire, a annoncé vendredi l'agence iranienne FARS se référant au chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi.

L'Iran a conçu des centrifugeuses de 3e génération pour enrichir de l'uranium dans le cadre de son programme nucléaire, a annoncé vendredi l'agence iranienne FARS se référant au chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi.

"Nos spécialistes ont réussi à créer la troisième génération des centrifugeuses qui ont passé tout les tests", a indiqué M.Salehi avant de promettre de présenter une centrifugeuse de ce type lors des festivités organisées à l'occasion de la Journée nationale des technologies nucléaires (9 avril).

Les nouvelles centrifugeuses sont six fois plus puissantes que celles de première génération actuellement en service, a-t-il précisé.

L'Iran célèbre la Journée nationale des technologies nucléaires depuis 2006 pour commémorer la production du premier lot d'uranium enrichi à 3,5% à l'usine de Natanz. Les festivités se déroulent d'habitude à Natanz. Toutefois, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a décidé de tenir la cérémonie solennelle de 2010 dans la tour de télévision Milad, dans l'ouest de Téhéran, en présence d'ambassadeurs étrangers, d'atomistes et de parlementaires iraniens et du vice-président et directeur de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi.

Les Etats-Unis et leurs partenaires européens membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la France et la Grande-Bretagne, insistent sur le durcissement des sanctions existantes contre Téhéran suite à son refus de suspendre l'enrichissement d'uranium, craignant qu'il ne cherche à se doter de l'arme nucléaire sous couvert de programme civil.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a déjà adopté cinq résolutions, dont trois assorties de sanctions, pour tenter de convaincre l'Iran de suspendre ses activités nucléaires sensibles, notamment l'enrichissement de l'uranium. Washington propose d'adopter de nouvelles sanctions contre l'Iran. Cette idée est activement soutenue par Londres et Paris.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала