Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

South Stream: la participation d'EdF soutenue par Gazprom et Eni

© RIA Novosti . Aleksei Nikolskyi / Aller dans la banque de photosPaolo Scaroni et Alexeï Miller
Paolo Scaroni et  Alexeï Miller  - Sputnik France
S'abonner
Les dirigeants du holding gazier russe Gazprom et du groupe italien Eni, Alexeï Miller et Paolo Scaroni, ont soutenu lundi l'entrée du français EdF au projet de gazoduc South Stream lors d'une rencontre de travail à Moscou.

Les dirigeants du holding gazier russe Gazprom et du groupe italien Eni, Alexeï Miller et Paolo Scaroni, ont soutenu lundi l'entrée du français EdF au projet de gazoduc South Stream lors d'une rencontre de travail à Moscou, a annoncé le service de presse de Gazprom.

"Les parties ont appuyé l'adhésion d'EdF au projet South Stream avant de se mettre d'accord d'entamer des négociations avec la société française", lit-on dans un communiqué de Gazprom.

Au début de mars 2010, une source proche des actionnaires de South Stream a déclaré que le PDG d'Eni Paolo Scaroni était hostile à l'entrée d'EdF au projet et que le nombre des participants au projet n'augmenterait pas avant le départ de M.Scaroni à la fin de 2010.

Long d'environ 900 km, le gazoduc South Stream passera par le fond de la mer Noire, dans les eaux territoriales turques, et reliera la ville russe de Novorossiisk à la ville bulgare de Varna, avant de se diviser en deux ramifications qui traverseront les Balkans pour aboutir en Italie et en Autriche. Sa capacité annuelle est estimée à 63 milliards de m3 de gaz par an. Le pipeline, qui sera opérationnel dès 2015, fournira près de 35% de la totalité des livraisons de gaz russe à l'Europe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала