Crash de Smolensk: la piste de l'attentat exclue (parquet)

© RIA Novosti . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosL'avion présidentiel
L'avion présidentiel - Sputnik Afrique
Le crash de l'avion présidentiel survenu le 10 avril dans la région de Smolensk n'a été provoqué ni par un attentat ni par une explosion à bord du cockpit, a annoncé jeudi le procureur général de Russie Iouri Tchaïka lors d'une rencontre avec son homologue polonais Andrzej Seremet.

Le crash de l'avion présidentiel survenu le 10 avril dans la région de Smolensk n'a été provoqué ni par un attentat ni par une explosion à bord du cockpit, a annoncé jeudi le procureur général de Russie Iouri Tchaïka lors d'une rencontre avec son homologue polonais Andrzej Seremet.

"Une commission technique d'enquête a relevé que ni une attaque terroriste, ni une explosion n'a eu lieu à bord de l'avion présidentiel. Aucune donnée ne permet de statuer qu'une situation non conventionnelle s'y soit produite", a-t-il indiqué avant de préciser que les moteurs de l'avion étaient en marche jusqu'au moment même du choc.

"Il est prématuré de tirer toute conclusion sur les origines du crash (…) nous continuons à collaborer avec la partie polonaise au cours de l'enquête", a conclu le procureur général de Russie.

Le 10 avril un Tu-154 polonais avec 96 personnes à bord dont le président Lech Kaczynski, son épouse et de nombreux représentants haut placés de l'Etat polonais s'est écrasé à l'approche de l'aéroport de Smolensk en Russie sans laisser de survivants.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала