Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Russie-Biélorussie: un conflit gazier en gestation (Gazprom)

S'abonner
Le groupe Gazprom ne juge possible de développer la coopération avec la Biélorussie que si Minsk éteint sa dette pour les livraisons de gaz russe, a confié à RIA Novosti le porte-parole du groupe Sergueï Kouprianov.

Le groupe Gazprom ne juge possible de développer la coopération avec la Biélorussie que si Minsk éteint sa dette pour les livraisons de gaz russe, a confié à RIA Novosti  le porte-parole du groupe Sergueï Kouprianov.

"Gazprom a à deux reprises demandé Beltransgaz [entreprise biélorusse de transport gazier, ndlr] et au gouvernement de Biélorussie d'apurer la dette contractée pour les livraisons russes. Or, nous n'avons toujours pas reçu de réponse à la question de savoir quand la dette serait acquittée. Nos collègues biélorusses doivent honorer leurs engagements contractuels, car c'est seulement ainsi que nous pourrons développer la coopération bilatérale", a-t-il affirmé.

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko avait antérieurement déclaré qu'il était prêt à céder complètement Beltransgaz à Gazprom si ce dernier acceptait de fournir du gaz à la Biélorussie aux prix courant sur le marché intérieur russe.

Le groupe russe détient actuellement 50% de l'entreprise biélorusse.

Aux termes du contrat de quatre ans entre Gazprom et Beltransgaz, la partie biélorusse doit payer 100% du prix moyen européen du gaz à partir de 2011.

Le prix du gaz pour la Biélorussie a été fixé à 169 dollars les 1.000 m3, mais Minsk ne le paie que 150 dollars, ce qui a engendré une dette évaluée à 192 millions de dollars au 1er mai 2010.

Selon Gazprom, cette dette pourra atteindre 500 à 600 millions de dollars d'ici la fin de l'année.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала