Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En prévision de l'ouverture du sommet l'Union Européenne- la Russie

En prévision de l'ouverture du sommet l'Union Européenne- la Russie
En prévision de l'ouverture du sommet l'Union Européenne- la Russie - Sputnik France
S'abonner
Le 31 mai, commence le sommet de deux jours Russie-Union européenne. Selon la tradition, au premier semestre de chaque année, de telles rencontres se passent en Russie. Elle propose le lieu pour leur tenue. Cette année, c'est la ville de Rostov- sur- le Don.
Le 31 mai,  commence le sommet de deux jours  Russie-Union européenne. Selon la tradition, au premier semestre de chaque année, de  telles rencontres se  passent  en Russie. Elle propose le lieu  pour leur tenue. Cette année,  c'est la ville de Rostov- sur- le  Don.

Toujours suivant la  tradition,    l'ordre du jour des sommets  inclut, en général, la discussion des questions  actuelles  concernant tous les quatre espaces du partenariat entre la Russie et l'UE qui sont en cours d'être créés.  Mais il arrivait  aussi, - écrit  notre commentateur Alexeï Grigoriev - que les membres  des rencontres  devaient  s'écarter de l'ordre du jour  défini d'avance  et s'occuper d'urgence des situations extraordinaires.   C'était ainsi,  par exemple,  dans la deuxième moitié de 2008 en rapport avec les  actions  militaires dans le Caucase, provoquées  par les autorités  de la Géorgie.         Il paraît de rien de pareil  ne doit  empêcher le sommet à Rostov-sur- le Don -  ni  dans la sphère politique, ni  économique, ni, enfin,  humanitaire   des relations entre  les deux communautés.   On peut espérer   que les difficultés sensibles dans la zone euro, où entrent la plupart des pays de l'UE,  n'empêcheront pas le travail du sommet. Donc, selon le chef de la diplomatie russe Sergei Lavrov,  la Russie compte que dans les négociations sur le partenariat  avec l'UE à Rostov-sur- le Don   n'apparaîtront pas des obstacles artificiels - il l'a déclaré, en se rencontrant à Moscou avec Catherine   Ashton,   haut représentant de l'UE   pour les affaires internationales et la politique de la sécurité.  Le  vice-ministre des Affaires étrangères de  Russie Alexandre Grouchko s'est exprimé avec optimisme sur les perspectives du sommet,   se produisant à la veille à la conférence de presse dans l'Agence d'Information de Russie "RIA- Novosti".« Nous comptons que   l'intérêt stratégique  aura le dessus (...) parce qu'en fin de compte,   les deux parties  aspirent à la conclusion du nouvel accord de base ", - a-t- il souligné.  On peut supposer, - continue notre commentateur, - que l'atmosphère semblable de compréhension mutuelle promet  du  succès  pendant  la discussion d'un des thèmes  essentiels   du sommet, proposé par le président russe Dmitri Medvedev -  le partenariat pour la modernisation. Il doit embrasser la coopération  dans le développement de l'économie, la sphère sociale, l'enseignement, les sciences, les technologies, les innovations, la gestion.   Le chef du gouvernement russe Vladimir Poutine a exprimé aussi l'espoir   que ce projet deviendrait l'objet de la discussion active au sommet à Rostov-sur-Don,  en se produisant un de ces jours  au  premier forum d'innovation   Russie-UE dans la ville finlandaise de Lappeenranta. Le Chef de la délégation de l'Union Européenne en   Russie Fernando Valenzuela  a également évoqué ce sujet  dans l'interview au correspondant de «la Voix de la Russie» à la veille du sommet à Rostov-sur- le Don. 

C'était l'interview de notre correspondant Alexeï Grigoriev au sujet de la prochaine réunion  Russie-UE  qui s'ouvre  le 31 mai à Rostov-sur- le Don.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала