Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie et le Kazakhstan ont laissé à la Biélorussie une place au sein de l'Union douanière

© Photo: RIA NovostiLa Russie et le Kazakhstan ont laissé à la Biélorussie une place au sein de l'Union douanière
La Russie et le Kazakhstan ont laissé à la Biélorussie une place au sein de l'Union douanière - Sputnik France
S'abonner
La Russie et le Kazakhstan espèrent que la Biélorussie finira par approuver les documents qu
La Russie et le Kazakhstan espèrent que la Biélorussie finira par approuver les documents qu'ils ont signés dans le cadre de l'Union douanière, - a déclaré à Saint-Pétersbourg le premier ministre russe Vladimir Poutine à l'issue de la réunion du sommet de cette organisation internationale.

La Biélorussie s'oppose au prélèvement par la Russie de la taxe d'exportation sur les hydrocarbures. C'est pour cette raison qu'elle n'a pas été présente à la réunion de vendredi. Entre-temps, la Russie et le Kazakhstan ont pu arriver à une série d'accords et notamment sur la mise en vigueur du Code douanier à partir du premier juillet prochain. L'Union douanière regroupant la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan existe officiellement depuis le premier janvier. Or, on ne pourra parler de l'espace douanier unique qu'après la mise en vigueur du code douanier. Vladimir Poutine a noté en parlant de l'adhésion des trois pays à l'OMC :

« Nous allons avancer vers l'OMC dans un format à trois, quand la Biélorussie aura fini d'harmoniser ses procédures gouvernementales internes et aura simultanément signé les documents. En l'absence de cela, nous allons continuer à deux ».

A Saint-Pétersbourg Poutine a fait  plusieurs déclarations importantes pour la Biélorussie. Il a notamment confirmé que Moscou et Astana attendaient que Minsk allait s'associer à tous les accords. La taxe d'exportation sur le pétrole et ses dérivés dans les échanges entre les pays de l'Union douanière ne seront plus appliquées à compter du jour de ratification de l'accord sur l'Espace douanier unique.

Comme l'a dit Vladimir Poutine, le premier ministre biélorusse a confirmé lors d'un entretien téléphonique la volonté de Minsk de poursuivre le travail dans le format de l'Union douanière entre la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan. Le premier ministre russe a noté en même temps que Moscou tenait compte de ses désaccords avec Minsk en ce qui conserne les modalités de règlement des taxes d'exportation y compris sur le pétrole brut et ses dérivés. Elle était également consciente que les dirigeants biélorusses n'étaient pas prêts à introduire les taxes douanières sur lesquelles les deux pays s'étaient mis d'accord et donner par la même le coup d'envoi à la deuxième étape de l'Union douanière qui commence le premier juillet. Ce faisant, on a fait comprendre à Biélorussie que conformément au consensus atteint antérieurement, cette question relevait plutôt de formation de l'espace douanier unique et n'était pas liée à la mise en route des mécanismes de l'Union douanière.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала