Le Commissaire du Conseil de l’Europe sur les droits de l’homme espère une décision raisonnable de la Cour de Strasbourg sur le cas de la vieille femme russe

Le Commissaire du Conseil de l'Europe sur les droits de l'homme  Thomas Hammarberg  espère une  décision  raisonnable  de la Cour de Strasbourg  sur le cas de  la  vieille femme russe, Irina Antonova, 82 ans, que les autorités finlandaises ont  essayé à maintes reprises de déporter  en Russie.   La vielle personne handicapée,   obligée de rester dans un fauteuil roulant,  est arrivée il y a plus de deux ans, après une hémorragie cérébrale,   chez sa fille Natalia Kiarik  qui habite en Finlande.       La Cour de Strasbourg a recommandé  de suspendre la déportation. La  décision finale sera prise plus tard.  Dans la lettre au sénateur russe Mikhaïl Marguelov, Hammarberg  a noté que le droit de la famille à l'union devait prévaloir  sur d'autres raisons.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала