Transnistrie: rien n'empêche la présence d'une force de paix de l'UE (Lavrov)

© RIA Novosti . Ilya Pitalev  / Aller dans la banque de photosSergueï Lavrov
Sergueï Lavrov - Sputnik France
La présence d'un contingent de paix européen en Transnistrie est tout à fait possible, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, soulignant que cette idée avait été formulée en 2003 dans le Mémorandum Kozak.

La présence d'un contingent de paix européen en Transnistrie est tout à fait possible, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, soulignant que cette idée avait été formulée en 2003 dans le Mémorandum Kozak.

Le Mémorandum sur les principes fondamentaux de l'organisation politique d'un Etat unifié en Moldavie (2003) a été préparé avec la participation de Dmitri Kozak, représentant spécial du président russe dans la région. Il a été paraphé par le président moldave Vladimir Voronin et son homologue transnistrien Igor Smirnov. 

"Quant à la participation de l'UE à la mission de la paix en Transnistrie, si l'Union européenne n'avait pas torpillé en 2003 la signature du Mémorandum, les représentants de l'UE seraient déjà arrivés en Transnistrie pour travailler avec leurs collègues russes au sein d'une mission de la paix", a déclaré le chef de la diplomatie russe à l'issue d'une rencontre à Paris avec ses homologues français, allemand et polonais.

"Nous considérons toujours que cette présence [celle d'un contingent de paix en Transnistrie] serait très utile pour conclure une entente sur le règlement du conflit [entre Chisinau et Tiraspol]", a ajouté M.Lavrov.

Après la chute de l'URSS, plusieurs régions moldaves de la rive gauche du Dniestr, alarmées par les déclarations des milieux radicaux de Chisinau sur le rattachement possible de la Moldavie à la Roumanie, ont proclamé la création de la République moldave de Transnistrie.

Les autorités moldaves se sont opposées à cette démarche et ont tenté d'introduire des troupes dans la république autoproclamée, ce qui a déclenché un conflit armé qui a duré plusieurs mois.

La paix dans la zone du conflit est actuellement maintenue par une force unifiée comprenant 402 militaires russes, 492 militaires transnistriens, 355 militaires moldaves et 10 observateurs ukrainiens. La République de Transnistrie souhaite se séparer de la Moldavie, tandis que Chisinau s'y oppose et lui propose une large autonomie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала