Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Russie: l'ONU priée d'intervenir en faveur des organisateurs d'une exposition d'art

© RIA Novosti . Andrei Stenin  / Aller dans la banque de photosManifestation contre le procès intenté aux organisateurs de l'exposition.Archives
Manifestation contre le procès intenté aux organisateurs de l'exposition.Archives - Sputnik France
S'abonner
Les militants sociaux russes ont demandé à la Haute commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navanethem Pillay d'intervenir à l'occasion du procès judiciaire contre les organisateurs de l'exposition "Art interdit 2006", indique un communiqué mis en ligne sur le site du Groupe Helsinki de Moscou.

Les  militants sociaux russes ont demandé à la Haute commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navanethem Pillay d'intervenir à l'occasion du procès judiciaire contre les organisateurs de l'exposition "Art interdit 2006", indique un communiqué mis en ligne sur le site du Groupe Helsinki de Moscou.

La capitale russe a accueilli du 7 au 31 mars 2007 une exposition d'art contemporain qui a provoqué un large retentissement dans le pays. Intitulée "Art interdit 2006", l'exposition s'est déroulée au Centre social Andreï Sakharov, en plein centre de Moscou. Ses organisateurs, l'ex-directeur du Musée Sakharov Iouri Samodourov et l'ancien chef du département Nouvelles tendances de la Galerie Tretiakov Andreï Erofeïev, ont été traduits en justice sous l'accusation d'outrage aux sentiments des croyants, d'excitation à la haine et à l'animosité et d'insulte à la dignité humaine. Le parquet a requis contre les prévenus trois ans de prison ferme. Le jugement doit être rendu le 12 juillet.

"Nous nous adressons à vous pour attirer l'attention de la communauté internationale sur le procès d'Andreï Erofeïev et de Iouri Samodourov qui se déroule à Moscou. Le jugement doit être rendu au cours des prochaines journées. C'est le moment d'arrêter la main de la pseudo-justice. Aidez-nous", lit-on dans le communiqué.

Selon les militants sociaux, toutes les œuvres exposées "étaient unies par un élément commun: la protestation contre la censure exercée par les milieux ecclésiastiques en Russie".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала