START: Boulava tombe sous le coup du traité

Le missile balistique Boulava, dont l'armée russe n'est pas encore équipée, tombe sous le coup du nouveau traité de réduction des armements stratégiques (START) à cause de ses tests depuis un sous-marin stratégique.

Le missile balistique Boulava, dont l'armée russe n'est pas encore équipée, tombe sous le coup du nouveau traité de réduction des armements stratégiques (START) à cause de ses tests depuis un sous-marin stratégique, a annoncé jeudi le chef adjoint d'état-major russe Alexandre Bouroutine.

"Telle est la pratique internationale. Tout missile tiré depuis un sous-marin stratégique tombe sous le régime de contrôle et les inspections", a expliqué le général aux députés de la Douma (chambre basse du parlement russe).

Le missile intercontinental Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) est un missile à propergol solide et à trois étages. D'une portée de 8.000 km, Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante. La Russie a procédé à 12 tirs d'essai, dont cinq seulement ont été des succès.

Tous les tirs ont été effectués depuis le sous-marin Dmitri Donskoï (projet 941UM, classe Akoula, code OTAN - Typhon), spécialement modernisé à cette fin. Mais ce sont les sous-marins de type Iouri Dolgorouki (projet 955, classe Boreï) qui sont destinés à porter les Boulava.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала