L'Afghanistan, "excellente école" pour les soldats géorgiens (Saakachvili)

Tbilissi devrait intensifier sa participation à la mission de la Force internationale d'assistance et de sécurité (ISAF) en Afghanistan, qui constitue une "excellente école" pour les soldats géorgiens, a déclaré le président Mikhaïl Saakachvili intervenant mercredi au ministère de la Défense.

Tbilissi devrait intensifier sa participation à la mission de la Force internationale d'assistance et de sécurité (ISAF) en Afghanistan, qui constitue une "excellente école" pour les soldats géorgiens, a déclaré le président Mikhaïl Saakachvili intervenant mercredi au ministère de la Défense.

"Vu la situation géopolitique de la Géorgie, Tbilissi a un intérêt direct au succès de l'opération afghane et à l'instauration d'une paix définitive (en Afghanistan, ndlr) (…). Nous devons non seulement continuer à prendre part aux opérations de l'ISAF, mais trouver un moyen d'intensifier notre participation en Afghanistan. En plus c'est une énorme école militaire", a-t-il indiqué.

"L'année 2008 a prouvé au monde entier qu'aucune protection politique n'était efficace à cent pour cent. Pour cette raison, nous avons besoin d'une défense totale et d'expérience", a conclu M. Saakachvili

Le 8 août 2008, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali, la capitale, tuant des centaines de civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure destinée à imposer la paix à la Géorgie, avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec Moscou et décrété les républiques "territoires occupés".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала