Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'avis de la CIJ ne sert pas de fondement à la création de l'Etat kosovar (diplomate)

© Sputnik . Artur Aleksandrov La Cour internationale de Justice
La Cour internationale de Justice - Sputnik France
S'abonner
L'avis de la Cour internationale de Justice (CIJ), qui a jugé légitime la proclamation d'indépendance de Pristina vis-à-vis de la Serbie, ne confère pas de force juridique à la création de l'Etat kosovar, a estimé jeudi le représentant permanent de la Russie auprès de l'OSCE Anvar Azimov.

L'avis de la Cour internationale de Justice (CIJ), qui a jugé légitime la proclamation d'indépendance de Pristina vis-à-vis de la Serbie, ne confère pas de force juridique à la création de l'Etat kosovar, a estimé jeudi le représentant permanent de la Russie auprès de l'OSCE Anvar Azimov.

Le 22 juillet, le président de la Cour internationale de Justice de l'ONU, le Japonais Hisashi Owada, a donné lecture à La Haye de l'avis consultatif spécifiant que la proclamation d'indépendance du Kosovo en février 2008 n'était pas contraire aux normes du droit international.

"L'avis de la juridiction haguenoise ne justifie pas la mise en place de structures politiques kosovares. Quant au statut international de la région, cette question demeure sans réponse", a affirmé M.Azimov.

Selon lui, la CIJ n'a pas légitimé la séparation du Kosovo de l'Etat serbe.

"Dans son avis, la Cour n'a pas approuvé le fait que cette province s'était détachée de la Serbie. Les magistrats se sont bornés à évaluer juridiquement la Déclaration d'indépendance, tout en précisant qu'ils n'avaient pas examiné le droit de la province serbe du Kosovo de se séparer - d'ailleurs unilatéralement - de la Serbie", a souligné le diplomate.

Il a également rappelé que la décision de la CIJ n'avait rien changé à la position de Moscou qui ne reconnaît pas l'indépendance de Pristina.

A l'été 1999, la province serve du Kosovo a été placée sous l'administration des Nations unies et de la Force internationale de paix au Kosovo (KFOR) conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU. Ce document stipulait l'intégrité territoriale de la Yougoslavie (actuellement la Serbie).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала