Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Flottille de la liberté: Israël prêt à participer à l'enquête de l'ONU

S'abonner
Israël s'est dit prêt à participer à l'enquête lancée lundi par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et portant sur les circonstances de l'abordage par les commandos israéliens d'une flottille transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza, qui a fait neuf morts fin mai.

Israël s'est dit prêt à participer à l'enquête lancée lundi par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et portant sur les circonstances de l'abordage par les commandos israéliens d'une flottille transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza, qui a fait neuf morts fin mai.

"Israël n'a rien à cacher. Au contraire, la publication des faits sur le voyage de la "flottille" répond aux intérêts nationaux d'Israël. C'est exactement ce qu'il nous faut", a indiqué le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué diffusé lundi par son service de presse.

Des commandos israéliens ont pris le 31 mai dernier d'assaut la "Flottille de la liberté" qui transportait des milliers de tonnes de cargaisons humanitaires vers la bande de Gaza sous blocus israélien. Six navires avaient à leur bord au moins 600 défenseurs des droits de l'homme, dans leur majorité des Turcs. Il y avait aussi plusieurs Occidentaux. L'attaque israélienne a fait 9 morts (tous de nationalité turque) et des dizaines de blessés parmi les passagers de la Flottille. Sept commandos israéliens ont aussi été blessés.

Les autorités israéliennes se sont jusqu'ici opposées à l'internationalisation de l'enquête sur la Flottille de la liberté qu'elles menaient par leurs propres moyens. Un groupe d'experts militaires israéliens a déjà achevé son enquête reconnaissant des erreurs dans l'organisation de l'opération d'assaut, mais blanchissant les commandos. L'autre enquête israélienne a récemment été lancée par une commission indépendante avec le concours d'observateurs étrangers. La commission compte interroger les dirigeants israéliens en août et informer l'ONU des résultats de ses travaux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала