Roms: la France viole les droits de l'homme (Tziganes de Russie)

L'expulsion massive de Roms par la France constitue une violation des droits de l'homme, a déclaré jeudi à RIA Novosti le président de l'Association de Tziganes de la région fédérale russe du Sud, Arthur Gorbatov.

L'expulsion massive de Roms par la France constitue une violation des droits de l'homme, a déclaré jeudi à RIA Novosti le président de l'Association de Tziganes de la région fédérale russe du Sud, Arthur Gorbatov.

"Tous les représentants de la communauté Rom partagent la même opinion que moi: ces actions sont illégales. C'est une violation des droits des gens qui vivent en France", a indiqué M.Gorbatov.

L'interlocuteur de l'agence a précisé que les Roms de tous les pays avaient exprimé leur mécontentement à l'Union internationale rom qui siège à Prague.

"Il est illogique de comparer ce qui se passe aujourd'hui en France avec la Seconde Guerre mondiale, mais il est évident que la façon dont les autorités françaises traitent les Roms constitue une violation des droits de l'homme. Ceci doit être pris en considération par les organismes européens de défense des droits des Roms", a déclaré M. Gorbatov. 

"Notre communauté fera tout pour défendre nos frères", a conclu le responsable.

La France a entamé une politique controversée d'expulsions des Roms vers leurs pays d'origines - la Bulgarie et la Roumanie - en juillet dernier. Depuis, Paris a reconduit à la frontière plus d'un millier de Roms.

Mardi 14 septembre, la commissaire européenne en charge de la Justice et de la Citoyenneté Viviane Reding a comparé le traitement réservé aux Roms en France à celui des juifs durant la Shoah, ce qui a provoqué un tollé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала