Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

APCE: l'extrémisme, les Roms et l'Ukraine au centre des discussions (synthèse)

© RIA Novosti . Yuri AbramochkinAssemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE)
Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) - Sputnik France
S'abonner
L'extrémisme, la situation des Roms en Europe et la démocratie en Ukraine ont été les trois sujets principaux de la session d'automne de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) qui a pris fin vendredi, a annoncé le chef de la délégation russe Konstantin Kossatchev.

L'extrémisme, la situation des Roms en Europe et la démocratie en Ukraine ont été les trois sujets principaux de la session d'automne de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) qui a pris fin vendredi, a annoncé le chef de la délégation russe Konstantin Kossatchev.

Extrémisme

Mardi, l'APCE a adopté une résolution sur l'extrémisme proposant d'élaborer une approche européenne unique à l'égard de ce phénomène et invitant les 47 pays membres du Conseil de l'Europe à introduire une clause sur la lutte contre la haine raciale dans leur législation. L'Assemblée a exprimé "son inquiétude face à la résurgence de certaines formes d'extrémisme en Europe qui, tirant avantage du cadre des droits et libertés garantis par les démocraties européennes, poursuivent des objectifs qui sont en contradiction avec les valeurs européennes de la démocratie et des droits de l’homme et qui, dans le pire des cas admettent, voire prônent le recours à la violence".

Ukraine

Le même jour, l'APCE a examiné la situation autour des institutions démocratiques en Ukraine. Dans sa résolution, elle a salué "l'accroissement de l'activité législative en Ukraine à la suite de l'élection présidentielle de 2010" tout en se déclarant "préoccupée par la fragilité relative de la démocratie, car les causes systémiques sous-jacentes de l'instabilité qui a frappé le pays ces dernières années restent présentes". Selon M.Kossatchev, toutes les forces représentées au sein de la délégation ukrainienne ont appuyé la résolution.

Roms en Europe

Jeudi, l'APCE a adopté une résolution où elle se dit inquiète face à la situation des Roms en Europe et propose de convoquer une conférence appropriée. Elle est "consternée (…) que des hommes politiques dans plusieurs Etats membres du Conseil de l'Europe, aient eu recours à une rhétorique anti-Roms, associant ces derniers à la criminalité et au trafic". L'Assemblée appelle ses 47 pays membres à "veiller au respect plein et entier des normes des droits de l'homme et des principes de la démocratie et de l'Etat de droit lors de la conception et de la mise en œuvre de politiques visant à protéger l'ordre public et la sécurité de toutes les personnes qui vivent sur leur territoire".
Selon M.Kossatchev, l'APCE s'est retrouvée "dans une situation très délicate lors des discussions sur cette résolution qui touche les intérêts des membres de l'UE qui font également partie du Conseil de l'Europe". "La position politiquement trop correcte des délégations de l'UE entrave le fonctionnement de l'APCE…Il s'agit d'un problème de double statut qui risque de se transformer en problème de doubles standards... Il faut en discuter", a conclu le chef de la délégation russe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала