Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Guerres monétaires: la Russie n'est pas concernée (expert)

S'abonner
La Russie ne gagnera rien à imiter l'exemple de la Chine qui affaiblit sa monnaie nationale pour renforcer la compétitivité des marchandises chinoises sur les marchés extérieurs, estime l'ancien vice-président de la Banque de Russie et responsable des études macroéconomique du Haut collège d'économie Sergueï Alexachenko.

La Russie ne gagnera rien à imiter l'exemple de la Chine qui affaiblit sa monnaie nationale pour renforcer la compétitivité des marchandises chinoises sur les marchés extérieurs, estime l'ancien vice-président de la Banque de Russie et responsable des études macroéconomique du Haut collège d'économie Sergueï Alexachenko.

Baptisée "guerre monétaire", cette tactique n'apporterait rien à la Russie, affirme-t-il.

"La Russie ne pratique pas la politique d'affaiblissement du rouble. Mieux, la politique appliquée jusqu'à présent consistait plutôt à le renforcer", a déclaré l'économiste.

Selon lui, la Russie n'exporte pas de marchandises que la dévaluation du rouble pourrait soutenir.

M.Alexachenko est persuadé que les variations du cours du rouble n'aideront pas le pays à modifier la structure de son économie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала