Affaire Magnitski: Moscou dénonce l'ingérence de l'UE dans ses affaires

© RIA Novosti . Andrei Stenin  / Aller dans la banque de photosAffaire Magnitski: Moscou dénonce l'ingérence l'UE dans ses affaires
Affaire Magnitski: Moscou dénonce l'ingérence l'UE dans ses affaires - Sputnik France
Les sanctions de l'Union européenne contre 60 fonctionnaires russes, qui auraient été impliqués dans l'affaire de Sergueï Magnitski, juriste du fonds d'investissement Hermitage Capital Management décédé en prison, constituent une ingérence dans les affaires intérieures de la Russie, indique un communiqué de la diplomatie russe.

Les sanctions de l'Union européenne contre 60 fonctionnaires russes, qui auraient été impliqués dans l'affaire de Sergueï Magnitski, juriste du fonds d'investissement Hermitage Capital Management décédé en prison, constituent une ingérence dans les affaires intérieures de la Russie, indique un communiqué de la diplomatie russe.

La Commission des affaires étrangères du Parlement européen a adopté jeudi à l'unanimité une résolution sanctionnant les fonctionnaires russes présumés coupables de la mort de M.Magnitski en novembre 2009. Des dizaines d'agents de l'Etat pourront désormais être interdits d'entrée dans les pays membres de l'UE. Le vote à ce sujet pourra avoir lieu au Parlement européen en décembre.

Selon Moscou, il s'agit d'une "ingérence directe dans les affaires intérieures d'un Etat souverain et d'une pression ouverte sur les organes judiciaires de la Fédération de Russie".

"Les auteurs de la résolution qui suivent attentivement les événements en Russie ne peuvent pas ignorer que l'enquête sur l'affaire Magnitski se poursuit et qu'elle se trouve au centre de l'attention de la société civile", lit-on dans le communiqué.

Mis en examen pour complicité d'évasion fiscale, le juriste est décédé d'une crise cardiaque dans une maison d'arrêt de Moscou. Sa mort a provoqué un fort retentissement, amenant le président Dmitri Medvedev à limoger certains responsables du Service fédéral d'application des peines.

La démarche du Parlement européen fait suite à celle du Congrès américain qui a proposé début octobre de sanctionner "les responsables russes impliqués dans la mort de Serguei Magnitski".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала