Médias: l'OANA appelle à protéger les droits des journalistes (déclaration)

© RTSamedi 20 novembre, les journalistes de la chaîne de télévision Russia Today (RT) Kaelyn Forde et John Conway ont été interpellés par la police américaine alors qu'ils filmaient une manifestation devant la base militaire Fort Benning (Etat de Géorgie).
Samedi 20 novembre, les journalistes de la chaîne de télévision Russia Today (RT) Kaelyn Forde et John Conway ont été interpellés par la police américaine alors qu'ils filmaient une manifestation devant la base militaire Fort Benning (Etat de Géorgie). - Sputnik France
L'Organisation des agences de presse d'Asie et du Pacifique (OANA) a invité les gouvernements de tous les pays à protéger les droits des journalistes, stipule une déclaration adoptée jeudi par l'Assemblée générale de l'OANA à Istanbul.

L'Organisation des agences de presse d'Asie et du Pacifique (OANA) a invité les gouvernements de tous les pays à protéger les droits des journalistes, stipule une déclaration adoptée jeudi par l'Assemblée générale de l'OANA à Istanbul.

"Attachés aux valeurs fondamentales de la liberté de la presse et de la déontologie journalistique, nous appelons tous les gouvernements à garantir la sécurité, les droits et le traitement impartial des journalistes autochtones et étrangers travaillant au profit des médias locaux et internationaux", lit-on dans le document.

Ce paragraphe a été adopté à l'initiative du rédacteur en chef adjoint de RIA Novosti, Valeri Levtchenko, en réponse à l'escalade de la violence exercée à l'encontre des journalistes non seulement dans les "points chauds", mais aussi dans les pays démocratiques, notamment aux Etats-Unis.

Samedi 20 novembre, les journalistes de la chaîne de télévision Russia Today (RT) Kaelyn Forde et John Conway ont été interpellés par la police américaine alors qu'ils filmaient une manifestation devant la base militaire Fort Benning (Etat de Géorgie). Les reporters ont été accusés d'insoumission aux autorités et de participation à un rassemblement non autorisé.

Selon la chaîne, au moment de l'arrestation, les policiers ont passé des menottes en plastique à Mme Forde. En les coupant plus tard avec un couteau, les policiers lui ont blessé la main, mais refusé de donner des soins. Les deux journalistes ont été libérés sous caution après avoir passé 32 heures en garde à vue et payé chacun 290 dollars amende. Ils seront également traduits en justice.

Créée en 1961 à l'initiative de l'UNESCO, l'Organisation des agences de presse d'Asie et du Pacifique a pour mission d'assurer un libre échange d'information et d'expérience entre ses membres: 41 agences de presse de 33 pays de la région. La Russie est représentée par les agences RIA Novosti et ITAR-TASS.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала