L’implication éventuelle du premier ministre kosovar Hachim Taci dans l’activité criminelle

L’implication éventuelle du premier ministre kosovar Hachim Taci dans l’activité criminelle
L’implication éventuelle du premier ministre kosovar Hachim Taci dans l’activité criminelle - Sputnik France
Les comptes dans les banques de Suisse, d’Allemagne et d’Albanie sur lesquels

Les comptes dans les banques  de Suisse,  d’Allemagne et d’Albanie sur lesquels l’argent provenant de la vente des organes des gens disparus au Kosovo à la fin des années 1990 était viré, pourront  figurer comme preuves de l’implication  du premier ministre kosovar Hachim Taci dans l’activité criminelle. Le journal serbe « Blitz »  l’a annoncé vendredi, citant  des sources dans le parquet. 

Le Comité  du Conseil de l’Europe  sur les questions juridiques a approuvé la veille  le rapport   du parlementaire suisse Dick Marti.  D’après ce rapport,  à la fin des années 1990,  Taci  avait dirigé,  pendant le conflit armé au Kosovo,  une organisation criminelle chargée d’assassinats sur commande, de  l’enlèvement des gens  et de la vente des organes humains. 

Taci a rejeté ces accusations. Il était un des fondateurs et leaders  de l’organisation terroriste « Armée de Libération du Kosovo », qui exigeait dans les années 1990 l’indépendance  de  cette province  serbe.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала