Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine plaide pour des alliances stratégiques avec l'UE

© RIA Novosti . Alexsey Druginyn / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine lors d'une conférence de presse à Bruxelles.
Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à Bruxelles. - Sputnik France
S'abonner
Les représentants du gouvernement russe et de la Commission européenne ont examiné jeudi la possibilité de conclure des alliances stratégiques dans l'agriculture, l'automobile, les chantiers navals, la médecine et l'industrie pharmaceutique, a annoncé jeudi le premier ministre russe Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Les représentants du gouvernement russe et de la Commission européenne ont examiné jeudi la possibilité de conclure des alliances stratégiques dans l'agriculture, l'automobile, les chantiers navals, la médecine et l'industrie pharmaceutique, a annoncé jeudi le premier ministre russe Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

"Nous avons aujourd'hui évoqué la nécessité de coordonner nos efforts, y compris de concevoir des scénarios conjoints à long terme de développement de différents secteurs: agriculture, automobile, constructions navales, médecine, production de médicaments. Il serait possible de créer des alliances stratégiques", a-t-il déclaré, ajoutant que ces alliances "étaient déjà en gestation".

Pour la première fois, cette idée a été formulée par le chef du gouvernement russe à l'occasion d'une visite en Allemagne fin novembre 2010. M.Poutine, avait alors affirmé que "des alliances stratégiques entre entreprises, dans le domaine de la construction navale, aéronautique et automobile, dans l'industrie spatiale, mais aussi dans les secteurs médical, pharmaceutique, nucléaire et logistique seraient judicieuses".

Parmi les exemples les plus récents de cette politique industrielle commune, il convient de citer notamment les alliances stratégiques entre les groupes pétroliers BP et Rosneft et les géants automobiles Volkswagen et GAZ.

Selon le chef du gouvernement russe, la similitude des enjeux économiques auxquels font face la Russie et à l'Union européenne constitue un argument de plus en faveur de leur rapprochement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала