L'ONU condamne la violation des droits de l'homme en Libye

© RIA Novosti . Andrei SteninSituation en Libye
Situation en Libye - Sputnik France
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, réuni d'urgence à Genève, a dénoncé vendredi la violation des droits humains en Libye et a appelé les autorités à cesser les violences.

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, réuni d'urgence à Genève, a dénoncé vendredi la violation des droits humains en Libye et a appelé les autorités à cesser les violences.

"Le Conseil des droits de l'homme condamne fermement les violations systématiques des droits de l'homme en Libye, dont des attaques indiscriminées contre des civils, exécutions sommaires, détentions arbitraires, arrestation et torture de manifestants pacifiques, dont certaines peuvent être assimilées à des crimes contre l'humanité", lit-on dans le texte adopté par le Conseil lors de la 15e session extraordinaire consacrée à la Libye.

Les membres du Conseil ont invité les autorités libyennes à "mettre fin à la violation des droits de l'homme, à cesser les attaques contre les civils, à respecter les droits et libertés fondamentales, y compris les libertés d'expression et de réunion".

Le Conseil a également décidé de lancer une enquête internationale et a recommandé la suspension de la Libye, qui fait partie de cette organisation depuis mai 2010.

Depuis le 15 février dernier, la Libye est en proie à de violentes manifestations contre le régime de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans. Selon les défenseurs des droits de l'homme, les émeutes ont fait près de 2.000 morts. Tandis que les Etats étrangers procèdent au rapatriement de leurs ressortissants, les autorités libyennes menacent de durcir les répressions contre les rebelles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала