La Russie menacée par une crise du carburant

© RIA Novosti . Ruslan Krivobok / Aller dans la banque de photosLa Russie menacée par une crise du carburant
La Russie menacée par une crise du carburant - Sputnik Afrique
La réglementation étatique des prix, initiée au début de 2011 par le Service fédéral anti-monopole russe (FAS), a provoqué une pénurie de carburant dans plusieurs régions du pays, rapporte mardi le quotidien russe Kommersant.

La réglementation étatique des prix, initiée au début de 2011 par le Service fédéral anti-monopole russe (FAS), a provoqué une pénurie de carburant dans plusieurs régions du pays, rapporte mardi le quotidien russe Kommersant.

Les pressions du FAS ont forcé les stations-service indépendantes à quitter le marché, ont indiqué lundi les représentants de l'Union russe des carburants (RTS) au cours d'une rencontre avec le directeur du FAS, Igor Artemiev.

La réunion a été consacrée à la situation dramatique qui s'est créée dans le territoire de l'Altaï (Sibérie), où la plupart des stations-service indépendantes ont cessé leurs activités le week-end dernier, tandis que les stations de Rosneft ne délivrent du carburant qu'à raison de 20 litres par véhicule.

La situation reste tendue à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), à Voronej (centre), à Novossibirsk (Sibérie) et à Sakhaline (Extrême-Orient), a fait savoir le président du RTS Evgueni Arkoucha. La crise est aggravée par les travaux d'entretien menés actuellement dans quatre raffineries du District fédéral central.

Selon les propriétaires des stations indépendantes, la pénurie de carburant est provoquée par le refus des principaux fournisseurs de la région, Rosneft et Gazprom Neft, de livrer de l'essence et du gazole aux sociétés privées. Au terme de la réunion, le Service anti-monopole russe a promis d'examiner la situation et de lancer des poursuites judiciaires à l'encontre des grandes compagnies pétrolières en cas d'entente illicite entre elles.

D'après Kommersant, la pénurie actuelle est due aux pressions exercées en février dernier par le Service anti-monopole, le premier ministre Vladimir Poutine et le ministère russe de l'Energie en vue de pousser les compagnies pétrolières à baisser le prix de l'essence vendu dans le pays. De ce fait, exporter l'essence est devenu plus avantageux pour les sociétés actives dans le domaine que de la vendre sur le marché intérieur.

Selon M.Arkoucha, il est toujours peu probable que la situation similaire à celle qui s'est produite dans le territoire de l'Altaï se répète à Moscou où à ses alentours. Toutefois, des signes de pénurie de carburant se font déjà sentir dans la région de la capitale, a-t-il souligné.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала