Conflit interconfessionnel en Egypte: le bilan s'alourdit à 12 morts (officiel)

Selon le ministère égyptien de la Santé, 12 personnes ont été tuées et 232 blessées lors des affrontements entre musulmans et coptes survenus le 7 mai dans le quartier populaire d'Imbaba, en banlieue du Caire.

Selon le ministère égyptien de la Santé, 12 personnes ont été tuées et 232 blessées lors des affrontements entre musulmans et coptes survenus le 7 mai dans le quartier populaire d'Imbaba, en banlieue du Caire.

Samedi soir, environ 4.000 salafites ont attaqué et incendié l'église chrétienne copte Saint-Mina afin de libérer une jeune chrétienne qui, selon eux, était retenue de force à l'intérieur de l'église parce qu'elle voulait se convertir à l'Islam pour épouser un musulman. Un affrontement a éclaté pendant lequel des coups de feu ont été tirés. Quelque temps après, des inconnus ont incendié une autre église copte située dans le quartier d'Imbaba.

Seule l'intervention de la police et de l'armée a permis de mettre un terme aux troubles qui ont commencé à se propager à d'autres quartiers de la capitale égyptienne.

Le premier ministre Issam Sharaf a annulé dimanche une visite dans les pays du Golfe pour réunir d'urgence le gouvernement. Les autorités militaires du pays ont pour leur part déféré devant le parquet militaire 190 personnes soupçonnées de participation aux violences interreligieuses.

Les coptes égyptiens forment la plus grande communauté chrétienne du Proche-Orient. Selon différentes sources, ils constituent environ 10% de la population de l'Egypte qui compte 80 millions d'habitants.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала