Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Conseil de sécurité: la réforme prématurée (Moscou)

S'abonner
La communauté internationale n'est actuellement pas prête à réaliser les compromis nécessaires afin de reformer le Conseil de sécurité de l'Onu, estime l'ambassadeur de Russie auprès des Nations unies Vitali Tchourkine.

La communauté internationale n'est actuellement pas prête à réaliser les compromis nécessaires afin de reformer le Conseil de sécurité de l'Onu, estime l'ambassadeur de Russie auprès des Nations unies Vitali Tchourkine.

"En ce moment, la situation de la reforme du Conseil de sécurité est assez compliquée, et il semble que la communauté internationale ne soit pas encore prête à trouver les compromis qui seront nécessaire pour mener à bien cette reforme", a déclaré M.Tchourkine mardi lors d'une vidéoconférence.

En vertu de la Charte de l'Onu, le Conseil de sécurité est chargé du maintien de la paix et de la sécurité dans le monde. Le Conseil se compose de cinq membres permanents - le Royaume-Uni, la Chine, la Russie, les Etats-Unis et la France, et dix membres non permanents.

En mars 2005, le secrétaire général de l'Onu Kofi Annan a appelé les membres du Conseil à s'entendre sur l'élargissement de l'organisation à 24 membres, citant le plan des Nations unies baptisé "Dans une liberté plus grande".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала