Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La drogue provenant d’Afghanistan est une menace globale

© Photo: RIA NovostiLa drogue provenant d’Afghanistan est une menace globale
La drogue provenant d’Afghanistan est une menace globale - Sputnik France
S'abonner

La Russie a proposé au Conseil de Sécurité de l’ONU de reconnaître le trafic de la drogue afghane comme une menace globale. C’est ce qu’a raconté dans une interview exclusive à la «Voix de la Russie» Viktor Ivanov, chef du Service fédéral de contrôle de la drogue. Le thème de la lutte contre le flux des opiacées de l’Asie centrale et moyenne était au menu de la rencontre des chefs des départements anti-drogue du G8, tenue à Paris.

«La Russie appelle le monde entier à combattre le torrent géant de l’héroïne afghane – 820 t par an. A titre de comparaison, la consommation mondiale de la cocaïne représente 940 t. Fait surprenant : de facto les pays reconnaissent le caractère global de la menace que représente le trafic illicite de la drogue afghane, mais de jure – au niveau des décisions officielles et de documents – une position consolidée est toujours absente. Cela entrave considérablement la lutte contre la peste opiacée, a remarqué Viktor Ivanov, chef du Service russe de contrôle de la drogue. Une coordination et une stratégie communes sont absentes. Moscou a décidé de redresser la situation et propose de reconnaître au niveau de l’ONU l’héroïne afghane comme une menace globale», dit M. Ivanov.

Au début de l’année la Russie et ses partenaires pour l’Organisation du Traité sur la sécurité collective (OTSC) ont adoptée une déclaration à adresser à l’ONU. Les chefs d’États de l’OTSC ont constaté que la production à une large échelle de l’héroïne constituait une menace à la paix et à la sécurité. Or un seul organe est compétent de donner une telle qualification juridique – le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette initiative demande à être discutée avec tous les États.

Selon les données du Service russe de contrôle de la drogue, 400 t d’opiacées par an transitent par la Russie. Moscou et ses partenaires d’Asie centrale cherchent à endiguer ce flot. Or l’ingéniosité des cartels de la drogue frappe l’imagination. La drogue en provenance d’Afghanistan peut passer par la moitié de la planète avant de se trouver en Russie et puis en Europe. La cocaïne latino-américaine suit des voies tout aussi détournées pour finir de passer en contrebande dans notre pays.

Les experts indiquent, qu’en dépit des opérations réussies et des programmes d’ampleur destinés à enrayer le trafic de la drogue, les plus grands pays n’agissent pas de concert. Les États-Unis sur leur front, la Russie – sur le sien. Le président français Nicolas Sarkozy a proposé, lui, à former une coalition anti-drogue globale. La Russie appuie cette idée, a déclaré Viktor Ivanov.

Le plan élaboré et concerté par les chefs des départements anti-narcotiques du G8 prévoit d’échanger de données de renseignement sur les itinéraires du trafic de la drogue, de poser des barrières supplémentaires dans les principaux centres de transport. A présent ces initiatives doivent être approuvées fin mai par les leaders du G8 au sommet à Deauville française.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала