L'arrestation de Kadhafi n'est pas du ressort de l'Otan

L'Alliance atlantique n'a pas l'intention d'exécuter le mandat d'arrêt contre le leader libyen Mouammar Kadhafi, a annoncé mardi aux journalistes la porte-parole de l'Otan, Oana Lungescu, lors d'un point de presse à Bruxelles.

L'Alliance atlantique n'a pas l'intention d'exécuter le mandat d'arrêt contre le leader libyen Mouammar Kadhafi, a annoncé mardi aux journalistes la porte-parole de l'Otan, Oana Lungescu, lors d'un point de presse à Bruxelles.

"Ce n'est pas à l'Otan de mettre en œuvre ce mandat d'arrêt, c'est aux autorités appropriées de le faire", a indiqué la porte-parole, soulignant que le mandat de l'Otan "est de protéger les populations civiles".

"C'est la combinaison de notre pression militaire continue et d'une pression politique renforcée qui mènera à la transition vers la démocratie que réclame le peuple libyen et auquel il a droit", a-t-elle précisé.


Lundi, la Cour pénale internationale (CPI) a délivré un mandat d'arrêt contre le colonel Kadhafi, son fils Seïf al-Islam et le chef des services de renseignements libyens, Abdallah Al-Senoussi, tous les trois étant soupçonnés de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала