Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Musée des saveurs oubliées à Kolomna

S'abonner
La recette perdue de la confiserie traditionnelle russe à la pomme, pastila, a été redécouverte en 2008 à Kolomna (100 km de Moscou). Le musée des saveurs oubliées consacré à ce délice invite les visiteurs à le goûter dans une atmosphère de XIXè siècle.

La recette perdue de la confiserie traditionnelle russe à la pomme, pastila, a été redécouverte en 2008 à Kolomna (100 km de Moscou). Le musée des saveurs oubliées consacré à ce délice invite les visiteurs à le goûter dans une atmosphère de XIXè siècle.

© Photo Flora MoussaLa pastila à la pomme est un délice traditionnel russe, inventé à Kolomna au XVIe siècle. Ivan le Terrible, Catherine II, Fiodor Dostoïevski et Léon Tolstoï figuraient parmi ses fervents admirateurs. La pastila était produite à base de pommes acidulées, de miel, de noix et de baies. Lors de la Première guerre mondiale les fabriques de pastila ont fermé l'une après l'autre et la recette de ce délice s'est perdue.
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
1/8
La pastila à la pomme est un délice traditionnel russe, inventé à Kolomna au XVIe siècle. Ivan le Terrible, Catherine II, Fiodor Dostoïevski et Léon Tolstoï figuraient parmi ses fervents admirateurs. La pastila était produite à base de pommes acidulées, de miel, de noix et de baies. Lors de la Première guerre mondiale les fabriques de pastila ont fermé l'une après l'autre et la recette de ce délice s'est perdue.
© Photo Flora MoussaCe n'est qu'un siècle plus tard que l'on s'est rappelé de ce dessert. En 2008, la ville de Kolomna a accueilli un championnat européen. Dans le cadre culturel de ce dernier, il a été décidé de présenter quelque chose d'unique, qui n'existe nulle par ailleurs. C'est de là qu'est partie l'idée de redonner vie à cette spécialité, mais la recherche de cette recette a pris beaucoup de temps, de même que les ustensiles nécessaires à sa réalisation.
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
2/8
Ce n'est qu'un siècle plus tard que l'on s'est rappelé de ce dessert. En 2008, la ville de Kolomna a accueilli un championnat européen. Dans le cadre culturel de ce dernier, il a été décidé de présenter quelque chose d'unique, qui n'existe nulle par ailleurs. C'est de là qu'est partie l'idée de redonner vie à cette spécialité, mais la recherche de cette recette a pris beaucoup de temps, de même que les ustensiles nécessaires à sa réalisation.
© Photo Flora MoussaEn avril 2008, nait l'idée d'ouvrir un musée consacré aux saveurs de la pastila. Les auteurs du projet voulaient non seulement reproduire le goût authentique de ce produit, mais offrir aux visiteurs de nouvelles impressions.
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
3/8
En avril 2008, nait l'idée d'ouvrir un musée consacré aux saveurs de la pastila. Les auteurs du projet voulaient non seulement reproduire le goût authentique de ce produit, mais offrir aux visiteurs de nouvelles impressions.
© Photo Flora MoussaLe musée est installé dans une annexe du XIXe siècle. En poussant la porte bâtarde, le visiteur remonte le temps – vêtue à l'ancienne, la maîtresse de maison l'accueille à l'entrée, l'odeur des pommes et de la cannelle remplit toute la maison. La maîtresse invite l'hôte à se mettre à table pour savourer la pastila et prendre du plaisir à écouter des histoires liées à la ville.
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
4/8
Le musée est installé dans une annexe du XIXe siècle. En poussant la porte bâtarde, le visiteur remonte le temps – vêtue à l'ancienne, la maîtresse de maison l'accueille à l'entrée, l'odeur des pommes et de la cannelle remplit toute la maison. La maîtresse invite l'hôte à se mettre à table pour savourer la pastila et prendre du plaisir à écouter des histoires liées à la ville.
© Photo Flora MoussaL'intérieur est décoré conformément aux descriptions trouvées dans les œuvres littéraires du XIXe siècle. Le samedi, le programme de la visite comprend la présentation de pièces de Tchékhov, jouées par les guides. Sur la photo: le guide met le couvert avant une excursion.
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
5/8
L'intérieur est décoré conformément aux descriptions trouvées dans les œuvres littéraires du XIXe siècle. Le samedi, le programme de la visite comprend la présentation de pièces de Tchékhov, jouées par les guides. Sur la photo: le guide met le couvert avant une excursion.
© Photo Flora MoussaLa pastila est un produit riche en fibre et en pectine fabriqué à base d'ingrédients naturels. Elle est non seulement pauvre en calories, mais dispose en outre d'avantages qui sont très semblables à ceux du lait.
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
6/8
La pastila est un produit riche en fibre et en pectine fabriqué à base d'ingrédients naturels. Elle est non seulement pauvre en calories, mais dispose en outre d'avantages qui sont très semblables à ceux du lait.
© Photo Flora MoussaLes fondateurs du musée continuent à chercher de "nouvelles anciennes" saveurs de cette spécialité, ils ont notamment réussi à recréer la pastila favorite de Fiodor Dostoïevski et de Léon Tolstoï. Le musée abrite également une échoppe, dans laquelle tout visiteur peut acheter des pastilas dans des emballages chatoyants.
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
7/8
Les fondateurs du musée continuent à chercher de "nouvelles anciennes" saveurs de cette spécialité, ils ont notamment réussi à recréer la pastila favorite de Fiodor Dostoïevski et de Léon Tolstoï. Le musée abrite également une échoppe, dans laquelle tout visiteur peut acheter des pastilas dans des emballages chatoyants.
© Photo Flora MoussaAttention, pour pouvoir participer à l'excursion, il faut s'inscrire un mois à l'avance. La direction du musée envisage d'ouvrir un café et un hôtel qui permettront aux touristes de prolonger leur séjour au XIXe siècle. Sur la photo: les guides dans l'échoppe du musée
Musée des saveurs oubliées à Kolomna - Sputnik France
8/8
Attention, pour pouvoir participer à l'excursion, il faut s'inscrire un mois à l'avance. La direction du musée envisage d'ouvrir un café et un hôtel qui permettront aux touristes de prolonger leur séjour au XIXe siècle. Sur la photo: les guides dans l'échoppe du musée
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала