Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Exploration spatiale: renoncer aux stations habitées en permanence (Roskosmos)

© RIA Novosti . Alexandr Mokletsov / Aller dans la banque de photosLe première station orbitale soviétique Saliout
Le première station orbitale soviétique Saliout - Sputnik France
S'abonner
L'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) envisage de renoncer à l'exploitation des stations spatiales habitées en permanence au profit des stations spatiales qu'on visite de temps en temps, a annoncé Vitali Davydov, chef adjoint de Roskosmos.

L'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) envisage de renoncer à l'exploitation des stations spatiales habitées en permanence au profit des stations spatiales qu'on visite de temps en temps, a annoncé mercredi Vitali Davydov, chef adjoint de Roskosmos.

"Nous pouvons revenir au principe des stations visitées périodiquement par leurs équipages", a indiqué M.Davydov.

Les premières stations orbitales soviétiques Saliout ont été conçues pour une existence autonome. Leurs équipages n'y séjournaient que le temps de relever les résultats des recherches faites dans l'espace et d'effectuer quelques réparations. La Station spatiale internationale (ISS) est habitée en permanence depuis dix ans.

Le 24 août dernier, un lanceur russe Soyouz-U n'a pas réussi à mettre en orbite un cargo Progress M-12M transportant une cargaison à l'ISS. Le cargo a brûlé dans les couches denses de l'atmosphère. Certains fragments du vaisseau sont tombés dans la république russe de l'Altaï (Sibérie occidentale). Suite à l'accident, le retour de trois astronautes sur Terre et le départ d'un nouvel équipage pour l'ISS à bord d'un vaisseau habité Soyouz ont été ajournés.

Le responsable du programme ISS au sein de l'agence spatiale américaine NASA Michael Suffredini a récemment déclaré que l'équipage de l'ISS devrait quitter la station, si aucun vaisseau Soyouz ne partait à destination de l'ISS avant novembre. L'ISS pourrait ainsi passer au régime autonome pour la première fois depuis 11 ans, ce qui augmente le risque de perdre le contrôle de la station. D'ailleurs, M.Davydov a estimé mercredi que cela ne présentait aucun danger.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала