Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Espace: la Russie lancera désormais des sondes jumelles (Roskosmos)

© RIA Novosti . Vladimir Rodionov / Aller dans la banque de photosLa comète de Halley prise en photo par la sonde soviétique Vega-1 en 1986
La comète de Halley prise en photo par la sonde soviétique Vega-1 en 1986 - Sputnik France
S'abonner
La Russie lancera désormais des sondes spatiales jumelles, s'il s'agit de missions importantes, comme c'était de mise à l'époque de l'URSS, a annoncé le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Vladimir Popovkine.

La Russie lancera désormais des sondes spatiales jumelles, s'il s'agit de missions importantes, comme c'était de mise à l'époque de l'URSS, a annoncé jeudi le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Vladimir Popovkine.

"Nous allons revenir à ce schéma", a indiqué M.Popovkine en marge du 2e Forum international "Arctique, territoire de dialogue" qui se déroule à Arkhangelsk (nord de la Russie).

Pendant les années 1960-1980, les chercheurs soviétiques ont lancé deux ou trois sondes à la fois destinées à étudier les planètes. Les sondes Vega-1 et Vega-2 ont notamment survolé la comète de Halley et Vénus.

"Pour le moment nous n'avons fait qu'un seul exemplaire (de la sonde Phobos-Grunt)", a avoué le responsable. Dans le même temps, il a précisé que plusieurs éléments clés de la sonde Phobos-Grunt avaient été faits en deux exemplaires pour qu'on puisse les vite remplacer en cas de défaillance lors des tests.

La sonde interplanétaire russe Phobos-Grunt, la première en 15 ans, partira à destination de Phobos en novembre prochain. Elle étudiera l'atmosphère et le sol de ce satellite de Mars.

La sonde emportera un microsatellite scientifique chinois et plus de 60 échantillons biologiques - des cyanobactéries (algues visqueuses), des champignons et des bactéries, ainsi que des animaux (artémias, daphnies, d'autres crustacés), des insectes (une larve de moustique) et des plantes (radis et orge). La sonde mettra environ 11 mois pour atteindre Phobos. Le vol aller-retour durera entre 33 et 34 mois, un séjour record d'êtres vivants dans l'espace.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала