Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Russie-Otan: coopération fructueuse sauf sur le bouclier (Lavrov)

© RIA NovostiRussie-Otan: coopération fructueuse sauf sur le bouclier (Lavrov)
Russie-Otan: coopération fructueuse sauf sur le bouclier (Lavrov) - Sputnik France
S'abonner
La coopération dans le cadre du Conseil Russie-Otan (CRO) se déroule avec succès, mais la question relative au bouclier antimissile en est toujours au point mort, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

La coopération dans le cadre du Conseil Russie-Otan (CRO) se déroule avec succès, mais la question relative au bouclier antimissile en est toujours au point mort, a déclaré mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"Si l'on met à part le problème de la défense antimissile, la coopération dans le cadre du CRO se passe bien, qu'il s'agisse de la lutte antiterroriste, de la répression du narcotrafic, de la stabilisation de la situation en Afghanistan ou de bien d'autres projets ", a indiqué M.Lavrov, lors de négociations avec son homologue luxembourgeois Jean Asselborn, en visite à Moscou.

Le ministre a déploré que sur la question de la défense antimissile, aucun progrès n'ait toujours pu être enregistré, que ce soit dans le cadre du CRO ou au niveau des contacts russo-américains.

L'idée d'engager une coopération en vue de créer un bouclier antimissile européen a été formulée en novembre 2010 lors du sommet Russie-Otan à Lisbonne.

Les Etats-Unis envisagent de déployer en Europe, de 2015 à 2020, une troisième zone de positionnement de leur système de défense antimissile. Moscou s'oppose à ce projet, considérant que la mise en place d'un bouclier antimissile à proximité de ses frontières menace son potentiel stratégique.

La Russie réclame des garanties contraignantes attestant que les systèmes antimissiles en cours de déploiement en Europe ne seront pas dirigés contre les forces stratégiques nucléaires russes.

Tout en affirmant que le futur système de défense antimissile en Europe ne sera pas dirigé contre le potentiel stratégique russe, Washington refuse de signer un accord contraignant à ce sujet.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала