Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Abrogation de l'amendement Jackson-Vanik: un devoir pour les USA (expert russe)

S'abonner
L'administration américaine sera obligée d'obtenir l'abrogation de l'amendement Jackson-Vanik avant l'adhésion russe à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a déclaré mercredi soir le directeur de l'institut russe des Etats-Unis et du Canada Sergueï Rogov.

L'administration américaine sera obligée d'obtenir l'abrogation de l'amendement Jackson-Vanik avant l'adhésion russe à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a déclaré mercredi soir le directeur de l'institut russe des Etats-Unis et du Canada Sergueï Rogov.

"L'administration des Etats-Unis essayera d'obtenir du Congrès l'abrogation de l'amendement Jackson-Vanik, puisque si les Etats-Unis ne l'abrogent pas, ils dérogeront formellement aux règles de l'OMC. On peut le faire, mais dans ce cas la Russie n'accordera pas aux hommes d'affaires américains les avantages liés à la participation à l'OMC. (…) George Bush fils, George Bush père et Bill Clinton promettaient d'abroger l'amendement, mais ils ne voulaient pas insister auprès du Congrès. Cette fois-ci, je pense que l'administration actuelle réussira à le faire", a indiqué le responsable russe intervenant au Centre russe de la science et de la culture à Washington.

L'amendement a été promulgué en 1974, en réponse aux restrictions qui frappaient le départ des Juifs d'ex-URSS. Certains experts et responsables politiques estiment que cet amendement constitue un obstacle sérieux aux rapports commerciaux russo-américains, le qualifiant d'absurde et d'obsolète, et appellent Washington à y renoncer.

Au cours de ces dernières années, les responsables américains ont à maintes reprises annoncé leur intention d'abolir l'amendement, ajoutant toujours qu'une décision finale sur cette question relevait de la compétence du Congrès. En mars dernier, lors de sa visite à Moscou, le vice-président américain Joe Biden a déclaré que l'abrogation de l'amendement figurerait parmi les priorités de la politique étrangère des Etats-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала