Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Libye: le fils de Kadhafi arrêté, l'Onu appelle à un traitement humain

S'abonner
Les autorités libyennes doivent garantir un bon traitement au fils de Mouammar Kadhafi, Saif al-Islam, ainsi qu'à l'ex-chef du renseignement militaire libyen Abdullah al-Senussi, a déclaré, dans un communiqué, la Haute commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Navi Pillay.

Les autorités libyennes doivent garantir un bon traitement au fils de Mouammar Kadhafi, Saif al-Islam, ainsi qu'à l'ex-chef du renseignement militaire libyen Abdullah al-Senussi, a déclaré lundi, dans un communiqué, la Haute commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Navi Pillay.

"Les arrestations du fils de Mouammar Kadhafi et de l'ancien directeur du renseignement militaire ont une grande signification pour l'avenir de la justice libyenne", a indiqué Mme Pillay.

Et d'ajouter que les autorités libyennes devaient garantir aux interpellés des conditions de détention humaines, et coopérer pleinement avec la Cour pénale internationale (CPI), qui avait lancé contre ces deux prisonniers des mandats d'arrêt internationaux pour crimes contre l'humanité.

La Haute commissaire a chaleureusement salué l'engagement de la Libye à faire en sorte que Saif Al-Islam soit traité humainement et jugé équitablement, selon les standards internationaux.

Seif al-Islam Kadhafi a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi dans le sud de la Libye, puis transféré à Zenten, à 170 km au sud-ouest de Tripoli. Le Conseil national de transition libyen a refusé de le livrer à la CPI et a décidé qu'il serait jugé en Libye.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала