Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sécurité en Caspienne: le parlement russe ratifie l'accord des pays riverains

© RIA Novosti . Anton Denisov / Aller dans la banque de photosSécurité en Caspienne: le parlement russe ratifie l'accord des pays riverains
Sécurité en Caspienne: le parlement russe ratifie l'accord des pays riverains - Sputnik France
S'abonner
Le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a ratifié vendredi l'accord sur la sécurité dans la Caspienne signé par les pays riverains - l'Azerbaïdjan, l'Iran, le Kazakhstan, la Russie et le Turkménistan.

Le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a ratifié vendredi l'accord sur la sécurité dans la Caspienne signé par les pays riverains - l'Azerbaïdjan, l'Iran, le Kazakhstan, la Russie et le Turkménistan.

Aux termes de l'accord signé lors du 3e sommet de la Caspienne le 18 novembre 2010 et ratifié par la Douma (chambre basse) le 18 novembre dernier, le maintien de la sécurité dans la mer Caspienne, une des régions du monde les plus riches en hydrocarbures, relève des pays riverains.

Le document jette les bases juridiques de la coopération entre les services secrets et les organes judiciaires des cinq pays signataires, dans la lutte contre le terrorisme, le crime organisé, la contrebande, la traite des êtres humains et les migrations clandestines.

Les cinq pays envisagent de lutter ensemble contre le trafic d'armes, de matériels de guerre, de matières explosives, de poisons et de drogue, ainsi que contre le blanchiment d'argent.

Le document prévoit en outre une coopération en matière de sécurisation de la navigation, ainsi que dans la lutte contre la piraterie et le braconnage.

Par ailleurs, l'accord réglemente la protection juridique des informations confidentielles et détermine les sources de financement qui permettront de mettre en œuvre l'accord.

Tout en intensifiant leur coopération en matière de sécurité, les cinq pays riverains n'arrivent toujours pas à élaborer un accord sur le statut juridique de la mer Caspienne. Ils ne peuvent pas s'entendre sur les coordonnées de la ligne médiane divisant le fond de la mer Caspienne en secteurs nationaux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала