Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bouclier US: les nouveaux missiles russes invulnérables (militaire)

© Sputnik . Ilia Pytalev / Aller dans la banque de photosMissiles balistiques Topol-M
Missiles balistiques Topol-M  - Sputnik France
S'abonner
Les nouveaux missiles balistiques intercontinentaux russes de type Iars, Topol-M et Boulava ne peuvent pas être interceptés par le système de défense antimissile américain, a affirmé vendredi le commandant en chef des Troupes de missiles stratégiques russes (RVSN), le général Sergueï Karakaïev.

Les nouveaux missiles balistiques intercontinentaux russes de type Iars, Topol-M et Boulava ne peuvent pas être interceptés par le système de défense antimissile américain, a affirmé vendredi le commandant en chef des Troupes de missiles stratégiques russes (RVSN), le général Sergueï Karakaïev.

"Nos nouveaux missiles possèdent des caractéristiques qui les rendent invulnérables à toutes les étapes du vol", a-t-il déclaré aux journalistes.

Selon le général, ces missiles russes sont caractérisés par une phase d'accélération beaucoup moins prolongée que celle des missiles d'anciens types.

"Durant cette phase, le missile effectue des manœuvres intenses en termes d'altitude et de direction, rendant impossible la prédiction du point de rencontre pour un intercepteur", a expliqué M. Karakaïev.

Pour y parvenir, les concepteurs ont dû résoudre une série de problèmes techniques. Il s'agissait notamment de créer une structure solide et légère, des propulseurs puissants et des instruments de contrôle capables de supporter des surcharges considérables.

"Les essais en vol effectués ces dernières années ont montré que ces objectifs ont été atteints", a constaté le général.

La phase initiale du vol, celle d'accélération, est baptisée par les professionnels "phase active". C'est précisément à cette étape qu'un missile prend la vitesse nécessaire pour parcourir des milliers de kilomètres et atteindre la cible.

"L'ennemi a tout intérêt à abattre le missile lors de la phase active, avant la séparation des charges. Car dès qu'elles se seront séparées, il faudra les détecter et les détruire une à une, en les isolant des leurres qui les accompagnent et en surmontant les brouillages actifs qui empêchent le guidage des antimissiles", a précisé le commandant en chef des troupes RVSN.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала